Les Tops

Les 10 trucs les plus relous avec le déconfinement à Limoges

1

L’Homme en Bleu en a gros. En confinement, la vie semblait à l’arrêt. Mais au moins, le cycliste préféré des Limougeauds avait une vie tranquille. Et maintenant que la liberté revient, la ville devient une vraie foire et les gens sont perdus. L’Homme en Bleu ne reconnaît plus sa ville ! Tout le monde s’impatientait de retourner dehors et de profiter des restaurants, bars et commerces… Finalement, c’est tout un tas de petites choses agaçantes qui ressurgissent avec le déconfinement. L’Homme en Bleu a besoin de vider son  sac.

1. Tes banturles d’amis qui ne réservent pas

C’est juste incroyable.

Tu as des amis qui veulent absolument se faire une terrasse et qui te donnent comme point de rendez-vous *ton bar préféré*.

Tu te rapproches du lieu rêvé et tu vois déjà les lieux noirs de monde. Et bien sûr, la sentence est irrévocable : aucune table disponible pour toi et ta bande d’amis.

Une idée de l’état actuel des terrasses.
Source : Le Popu

Mais non, pas besoin de réserver !” qu’ils disaient.

L’Homme en Bleu veut bien être compréhensif. Mais quand :

  • Il pédale des kilomètres pour profiter de l’une des meilleures terrasses de Limoges,
  • Et qu’il finit par acheter des bières au Monoprix,
  • Pour s’asseoir aux nouvelles tables en bois place de la Rep… 

Il est un tantinet furax.

2. La ville est blindée de gens

Conséquence directe de la réouverture des lieux : la ville est noire de badauds.

Les gens s’enracinent sur les terrasses, visitent toutes les boutiques, arpentent les rues du Clocher et du Consulat… 

L’Homme en Bleu ne comprend pas. Est-ce que les gens ont perdu tous leurs vêtements pendant le confinement ? Ont-ils oublié à quoi ressemble un magasin ? Y a-t-il une nouveauté incroyable à Limoges qui attire tout le monde ?

Ce qui impressionne le plus l’Homme en Bleu, c’est la file d’attente devant Zara. C’est juste hallucinant. Est-ce que Zara est un musée ? Quelle œuvre d’art s’y cache ?

Et encore, c’est 3 fois rien ici…
Source : Pages Jaunes

Pour en avoir le cœur net, l’Homme en Bleu a voulu y rentrer. Mais il a été recalé : pas le droit au vélo dans le magasin.

Tant pis. De toute façon, de ce qu’il a vu, il n’y aurait pas trouvé une aussi belle combinaison que celle qu’il porte aujourd’hui. Pour ça, il préfère les friperies locales, bien plus attirantes à son goût.

3. Les parkings sont blindés de voitures

Alors là, c’est la cerise sur le clafoutis (attention, l’Homme en Bleu a déposé un brevet pour cette expression).

Si tu viens en ville en voiture, tu vas faire au moins 3 fois le tour de la ville avant d’apercevoir une place libre… qu’une voiture devant toi prendra.

Et si tu te résignes à aller dans un parking souterrain, tu vas faire tous les niveaux avant de trouver une place entre deux voitures mal garées.

Vraiment, le bon plan, c’est de venir en vélo.

4. BREF tout est blindé

Depuis quand Limoges est devenue une métropole ??

L’Homme en Bleu n’avait jamais réalisé que la ville était aussi peuplée… Ou alors est-ce que toute la France aurait déménagé à Limoges ?

C’est probable, cette ville est tellement bien. Mais pas trop peuplée, c’est bien aussi.

5. Galérer à trouver son masque une fois dans les rues

L’Homme en Bleu l’avoue : après plus d’un an de port de masque, il a encore du mal à prendre le pli. Ça lui sort de la tête, tout simplement !

Il lui arrive de déambuler dans les rues de Limoges et même d’entrer dans des boutiques… et d’oublier de mettre son masque.

Une fois qu’il s’en rend compte, il doit fouiller dans son sac et dans toutes les poches de sa combinaison… 

Dans ces moments-là, l’Homme en Bleu s’énerve, mais contre lui-même.

6. Les klaxons place Denis Dussoubs quand tu as enfin trouvé une table libre

Imagine la scène :

Tu trouves ENFIN une place en terrasse. Ça y est, tu vas pouvoir profiter.

Et là… 

Bon le GIF est peut-être exagéré… mais tu as compris l’idée :

C’est un défilé de voitures constant.

Et ça ne se gêne pas pour klaxonner. Comme si tu étais à Paris !

Ton verre (ou ton thé, ton café ou ton plat…) prend tout de suite un goût amer.

7. Fidégarce, c’est quoi tous ces travaux en ville ?

Ça y est, il y a des restrictions sanitaires et bam ! Il y a un gros trou béant en plein Limoges, à côté de la place de la Rep.

Résultat : tu ne sais pas par où passer, tu dois te serrer dans le passage à côté des galeries Lafayette, tu te retrouves même bloqué à certains endroits… 

Une vraie blague. Mais tu as un nouveau coin sympa juste à côté de ce chantier.

Au moins, tu peux t’asseoir sur des tables, bien pratiques lors de tes balades en ville.
Source : Le Populaire

8. Revoir des gens que tu pouvais éviter avant

La réouverture des restaurants et des bars, c’est super. Ça permet de revoir du monde dans un cadre différent.

Mais ça te fait aussi revoir des personnes que tu aurais bien évitées en temps normal… Et là, c’est tout un sketch :

  • Pour la distance : tu peux prétexter que tu veux garder des distances de sécurité mais ça fait pas très amical,
  • Pour le masque : tu veux l’enlever pour faire plus chaleureux mais tu te dis que c’est quand même mieux de le garder,
  • Pour les sujets de conversation : tu vas tomber sur CETTE personne qui va te raconter en détail tout ce qu’elle a fait pendant le confinement, qui va te demander si tu es vacciné, quand tu vas te faire vacciner, avec quel vaccin… Bref, ta binouze à table t’intéresse bien plus.

9. Faire rentrer les gens chez eux à 21h après quelques verres

A 21h, ça devient de la folie. Tous les gens payent leurs consos et conduisent en ville en même temps.

Et l’Homme en Bleu ne te parle même pas des gens éméchés à 21h… Le monde a changé !

Quoiqu’il en soit, comme il prend le guidon pour rentrer chez lui, il consomme avec modération.

Et si tu fais partie des personnes qui font des “afters”, l’Homme en Bleu te recommande ces gins distillés en Limousin.

10. Et imagine cet été !

Le couvre-feu sera à 23h le 9 juin.

Et le 30 juin… il n’y aura plus de couvre-feu.

Les gens vont être partout dans les rues jusqu’à tard, les terrasses vont être prises d’assaut h24… L’Homme en Bleu te le dit, il va falloir être prêt.

Malgré tout ça… l’Homme en Bleu est TRÈS content de retrouver sa ville !

Bien sûr, l’Homme en Bleu a tendance à râler. Mais ce retour à la normale lui fait très plaisir :

Donc c’est avec plaisir qu’il voit sa ville revivre, avec ses qualités comme avec ses défauts.

Et toi, qu’est-ce qui t’énerve ou te fait plaisir avec cette situation ? Vide ton sac dans les commentaires !

Jean-Lou
J'adore manger et je sais écrire. Je mets à profit ces deux talents au quotidien : j'espère que cela vous fait plaisir.

    Conversation(s) avec : Sunbather

    Article précédent

    Caupona : la néo-cantine limougeaude aux produits locaux et fait maison !

    Article suivant

    1 Commentaire

    1. Les gens qui se mettent devant mon entrée de parking. Pas le temps d’attendre 🤭

    Laisser une réponse

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *