Conversation(s)

Conversation(s) avec Eva Offredo, auteure-illustratrice

0

L’Homme en Bleu est allé à la rencontre de l’auteure illustratrice Eva Offredo : cette limougeaude d’adoption nous a parlé voyages, graphisme, échanges et surtout illustration à l’occasion de la sortie de son incroyable album Yahho Japon !

Eva_offredo_autoportrait
Autoportrait – illustration d’Eva Offredo

Eva Offredo : La belle histoire

Eva s’est construit dès son plus jeune âge un univers imaginaire des plus riches. Comment faire autrement après avoir grandi en Afrique du Sud et parcouru les 4 coins du globe avec sa famille expat’ ?

Férue de lecture et du cinéma d’Ozu, elle entretient un rapport particulier avec les mots, les images et les histoires depuis toujours. Mais ce n’est que sur le tard, alors en classe de 1ère S qu’elle se met à dessiner. Poussée par une de ses professeurs, elle intégrera un BTS communication visuelle à Olivier de Serres à Paris.

Eva offredo atelier
Silence, on crée !

Assidue, mais pas encore convaincue, c’est à nouveau un enseignant, le bédéiste Jean Christophe Chauzy, qui l’amènera a sortir de ses retranchements. Il la poussera vers la narration et l’illustration. Exit les conventions, Eva se lance et intègre les Arts Déco à Paris.

A Nevers, une rencontre décisive

Après avoir travaillé pour de grandes maisons d’édition, Eva choisit de partager à son tour en se lançant dans l’enseignement. C’est à Nevers qu’elle devient professeure de Design et qu’elle fait une rencontre décisive : le duo Thierry Chancogne & Florence Aknin, entre autres co-fondateurs de l’association de micro-édition Tombolo Presses et de la galerie Ravisius Textor.

La rencontre avec Thierry et Florence est essentielle dans mon parcours. J’ai compris que c’était ce graphisme-là que j’aimais avec cette cette sensibilité et ce rapport à l’objet si particulier.

Eva Offredo

2 ans plus tard, Eva Offredo est mutée à la Souterraine.

Du Japon, et des projets

Attirée par le Japon depuis toujours (quoi de mieux quand on aime le graphisme ?), Eva décide de partir à l’aventure sur place en 2015 avec son fils, alors âgé de 8 mois. C’est le déclic. A son retour, elle trouve une énergie nouvelle qui lui redonne confiance et l’envie de se lancer dans ses propres projets. Elle publiera son album Matcha (éditions La Joie de Lire) et affinera son univers. S’en suivront les illustrations des textes d’Alex Cousseau avec Paraquoi (éditions A pas de Loups) et Murdo (éditions Seuil Jeunesse).

En parallèle, Eva Offredo décide de donner corps à ses idées en co-fondant la Galerie-Image Ronéo & Zinette à Limoges. Le projet – aujourd’hui mis en sommeil – avait à l’époque ravi l’Homme en Bleu. Le local hors normes proposait des expositions autour de l’image, des ateliers, projets culturels et vente de sérigraphies (entre autres!) à prix accessible.

L’album qui change tout

Le projet

Eva nous a ouvert les coulisses de son atelier. Une conversation touchante et passionnée autour de ce projet qui lui a demandé 2 ans de travail.

Yahoo Japon
Les épreuves de Yahho Japon ! accrochées dans l’atelier d’Eva

Yahho Japon ! C’est un album d’auteur, littéralement. J’ai pu m’impliquer activement dans chacune des étapes, au delà de la création. J’ai eu accès à tous les métiers du livre (jusqu’au calage de l’impression !) dans une confiance totale

Eva Offredo

Contactée par Maison Georges en 2019 (ndlr Eva avait déjà collaboré avec l’éditeur dans la revue Graou éditée par la même maison), le challenge était de réaliser “un livre façon nouveau documentaire sur le Japon, pour tous les publics”.

eva-offredo-book
La recherche autour des personnages

La concrétisation

Après avoir laissé infuser le projet, Eva a choisi de s’orienter sur un livre au ton décalé : réaliser un livre autour de la “bizarrerie” des métiers japonais, incarnés par 8 femmes au caractère singulier. On découvrira avec délectation le métier devant Wan Wan, peintre-cervoliste ou encore celui d’Higasa, ensableuse !

Le “chemin de fer” de l’album à l’échelle 1/3

Petit à petit les personnages et les métiers ont pris corps. Eva a construit l’univers de chacun des personnages en s’inspirant se son expérience, de ses lectures, de ses écoutes. Elle documente frénétiquement dans des dossiers l’histoire de ces femmes et les incarne. Elle leur attribue ensuite une couleur et commence à dessiner : les illustrations d’Eva sont souvent monochromes et très “lisibles”, ce qui en rend la lecture agréable et ravit aussi bien petits et grands.

Cette apparente simplicité du trait donne envie de s’attarder sur les pages de se plonger dans les détails. Et on mesure alors le travail réalisé par l’illustratrice : courbes, points, droites… Eva s’emploie d’ailleurs à repasser au stylo bille tous ses traits, pour ralentir le temps, avant de scanner et retoucher ses dessins pour une ultime étape de mise en couleur, jeu de texture et d’aplats.

Le résultat ? Un livre de plus de 80 pages, créé avec passion et imprimé en France. Un bel objet que L’Homme en Bleu a lu avec délectation. Eva Offredo, limougeaude d’adoption, est une illustratrice passionnée à suivre de très près!


Pour suivre l'actualité d'Eva, rendez-vous sur son compte Instagram.
L'album Yahho Japon!(et les autres) est à retrouver dans toutes les bonnes librairies indépendantes

Laure
Cette rêveuse adepte de bon vin et de bande dessinée graphique aime écouter et retranscrire des histoires, surtout quand elles se passent en Limoumou!

    Aménagements routiers dans Limoges : le top du pire

    Article précédent

    [JEU-CONCOURS – TERMINÉ] Gagnez votre BD d’Otto T. (avec Lire à Limoges)

    Article suivant

    Commentaires

    Laisser une réponse

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *