Curiosité(s)

Au cœur de l’Atelier du vitrail

0

L’Homme en Bleu, s’intéressant de près à l’artisanat d’art, est allé à la rencontre des artistes de l’Atelier du vitrail, situé 10, rue Fernand Malinvaud à Limoges.
Immersion dans une entreprise centenaire qui sublime notre patrimoine.


Les origines de l’Atelier du vitrail

L’Atelier du vitrail existe depuis plus d’un siècle ! C’est Francis Chigot, maître verrier, qui a fondé cet Atelier en 1907 rue des Allois, dans le quartier de la cathédrale.

À sa mort en 1960, les artisans de l’Atelier on eu l’initiative de reconstruire un bâtiment rue Malinvaud, conçu spécialement pour réaliser des vitraux, entièrement faits à la main, du dessin à la pose.

L’entreprise centenaire porte bien son nom tu l’auras compris, puisque ses missions gravitent autour de la création et de la restauration de vitraux.

Reconnue pour son expertise, elle est souvent sollicitée par le monde privé comme le monde institutionnel pour restaurer et créer des vitraux d’édifices religieux et profanes.

Une demande qui s’exprime partout en France, mais aussi à l’étranger !

Dans quels lieux à Limoges peut-on retrouver leurs créations et restaurations ?

Et bien mon p’tit loup, on peut les retrouver dans beaucoup de lieux emblématiques !
Parmi les créations limougeaudes, on peut compter : La Chapelle de la Visitation, le Sacré-cœur, l’Hôtel de ville, les Prud’hommes, la crèche d’Esquirol (création moderne).

À la Gare des Bénédictins, l’équipe de l’Atelier du Vitrail s’est attelé à un gros chantier en s’attaquant à la foisà la conception de nouveaux de nouveaux vitraux et aussi à restaurer des plus anciens, auparavant créés par le maître verrier Francis Chigot.

sacré coeur vitrail
Un vitrail installé à l’église du Sacré-Cœur de Limoges.

Maintenant que l’on a fait un petit tour sur l’histoire et les activités de l’Atelier du Vitrail, l’Homme en Bleu a voulu aller plus loin.

Il te propose maintenant de suivre étapes par étapes la réalisation d’une pièce !


La réalisation du dessin : le tracé

La création commence par un tracé des motifs à petite échelle, sur une maquette.

maquette sacré coeur Limoges
Maquette du vitrail “La Parole de Dieu”, installé au Sacré-Cœur à Limoges.
Maquettes- Atelier vitrail 2020
Un des artisans sur la création d’une maquette.
Image © L’Atelier du vitrail.

Si la commande est validée par notre client, nous commençons alors à réaliser le motif à l’échelle réelle. Pour avoir l’espace nécessaire, nous nous installons sur cette longue table, de la grandeur moyenne d’une baie d’église.

Table pour dessiner la maquette du vitrail
Une table aussi longue est nécessaire au tracé !

Le dessin grandeur nature est long et minutieux à réaliser (il peut prendre en moyenne 1 à 2 semaines selon sa complexité).
La difficulté est aussi de respecter les dimensions du dessin au millimètre près, pour que les traits des différentes sujets du vitrail se coordonnent et puissent créer un ensemble harmonieux !

La sélection des verres

Nous choisissons les plaques de verres selon leurs couleurs et leurs épaisseurs. Nous nous fournissons à la verrerie de Saint-Just-Saint-Rambert, ce sont des verres 100 % artisanaux ! La pièce de verre est colorée en mélangeant des oxydes de métaux au moment où le verre est en fusion.

sélection des verres
Stock de verres utilisés pour la création des vitraux.
nuances-de-verres
Les échantillons de verre ….
nuances 2 - coloris vitraux
ont de multiples nuances de couleurs.

Il nous est parfois compliqué, dans une restauration, de retrouver les mêmes gammes de couleurs de verres que celles utilisées autrefois. Mais nous essayons de nous rapprocher au plus possible de la création initiale.

Le calibrage

Gabarit pièce de verre
Un gabarit en papier servant de modèle pour découper une pièce.

Les gabarits en papier vont ensuite nous guider pour créer la pièce de verre selon la forme souhaitée. Avec des ciseaux à 3 lames, nous découpons les gabarits en papier un par un. La troisième lame prend en compte l’espace nécessaire qu’il faut pour ajouter les barres de plomb entre les pièces de verre. Ces barres viennent souder les pièces entre elles, leur présence est donc primordiale !

Barre de plomb vitraux
Une barre de plomb, souple à l’origine !

La coupe

Quand le gabarit est déposé sur la plaque de verre, nous découpons la forme à l’aide d’un coupe-verre : cet outil fait vibrer les molécules de la plaque de verre qui cède alors facilement une fois le geste effectué sur la plaque.

Découpe du verre
Autrefois, la pointe de l’outil était en diamant.
Pièce verre coupée
Pièce de verre cédant sous le coupe-verre

La peinture

On passe ensuite à la peinture des pièces de verre. Nous réalisons les motifs en négatif, avec un système de pochoir. Comme dans un puzzle, nous remettons en place les pièces au fur et à mesure qu’elles sont peintes, pour avoir une idée progressive du rendu de la baie.

peinture et assemblage atelier du vitrail limoges
Peinture et assemblage d’une baie, pour une église à Villedieu-sur-Indre.
Image © L’Atelier du vitrail.

Si un motif ornemental se répète plusieurs fois sur une même baie, on le reporte sur un calque. On place ensuite ce calque sous chaque pièce à peindre en guise de guide. Cela permet d’avoir une répétition de motifs plus uniforme et régulière, pour une meilleure harmonie générale. 

peinture de motifs - Vitrail
Image © L’Atelier du vitrail.

Nous pouvons effectuer des “retouches à froid in situ” : une fois les panneaux posés, il arrive en effet que l’on fasse quelques retouches de peinture directement sur place (si nécessaire). Ces retouches sont réversibles, puisqu’elles ne comportent pas de cuisson.

peinture in situ
Une des artistes réalisant des retouches In situ. Image © L’Atelier du vitrail.

L’assemblage

étape assemblage - Atelier vitrail limoges
assemblage sur table lumineuse vitrail
L’assemblage est déposé sur une table lumineuse pour avoir un rendu des motifs et des couleurs.

Une fois toutes les pièces prêtes, nous les reconstituons à plat sur la table en suivant le dessin initial.

détails limoges - vitrail 2020
Une composition en cours de création !

La cuisson

Puis, une cuisson de 600° au four est faite pour fixer la couleur et fusionner la grisaille avec le verre. Nous appliquons la grisaille sur l’envers du vitrail, ce qui donne du relief et du contraste à la peinture. Elle sera alors sublimée dans la lumière.

Four pour cuisson verre
Le four qui cuira les pièces. Image © L’Atelier du vitrail.

Le montage / le sertissage

On monte ensuite la composition en ajoutant les baguettes de plomb entre les pièces, à l’emplacement qui leur a été dédié.

La soudure

Nous soudons ensuite les baguettes aux intersections.

La soudure
étape soudure 2
La minutieuse étape de la soudure. Concentration maximale !

Le masticage

Puis, pour améliorer l’aspect, nous les lissons avec du mastic (à base d’huile de lin, blanc de meudon).

pièce mastiquée
Des baguettes de plomb bien mastiquées.

Le séchage

Enfin nous mettons la pièce à l’air libre pour sécher le mastic et consolider la création.

La pose du vitrail

la pose du vitrail sur place
Ultime étape : la pose du vitrail sur place ! Image © L’Atelier du vitrail.

Nous posons enfin le vitrail avec précision dans l’endroit voulu : la baie est lourde, il faut qu’elle s’installe parfaitement dans l’ouverture du bâtiment !

Et pour finir ….

LHEB : Quand êtes-vous sûrs qu’une pièce est réussie ?

L’Atelier du vitrail : Dans la restauration, une pièce est réussie lorsqu’on ne perçoit pas qu’il y a eu une intervention dessus. Il est important d’obtenir un rendu le plus proche de l’original, dans le style de l’époque comme dans la forme.

Quand c’est une création, le défi est relevé si la pièce s’intègre à l’architecture et à la configuration du lieu. La pièce prend alors en compte la lumière qui traverse le vitrail : en effet, si la façade est très éclairée on ne travaillera pas le verre de la même façon que si la baie doit être sur une façade toujours à l’ombre. Il y a aussi le choix du bon motif, celui qui mettra en valeur la hauteur de la baie. Il faut que les motifs soient visibles d’en bas et bien lisibles.


  • L’Atelier du vitrail, 10 rue Fernand Malinvaud, 87 000 Limoges. Tél : 05 55 30 31 89.

Mathilde
Passionnée par l'art et l'écriture, elle passe son temps libre à voir des expos et des spectacles vivants. Elle adore aussi partir à l'aventure dans les rues de Limoges et explorer ses alentours.

Ôm Design. Un univers coloré pour des créa hautes en couleurs !

Article précédent

Le Coin Réunionnais : un condensé de saveurs

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *