Curiosité(s)

Top des livres limousins pour bien commencer 2021

2

Ah la nouvelle année et son lot de bonnes résolutions… S’inscrire à la salle de gym ? Bah non c’est fermé ! Manger “healthy” ? Bah ouais, mais le pâté de pommes de terre c’est tout de même vachement bon ! Se cultiver, lire des livres un peu plus ? Ah ça oui, c’est possible ! Voici une sélection 100% made in Limoumou’.


On va sortir un peu des sentiers battus des livres sur la porcelaine (c’est pas la peine de faire genre… il y a que des images) et faire un petit tour du côté de la littérature. Pour éviter les impaires, voici une petite sélection de littérature made in Limoumou… En théorie, il y en a pour tous les goûts ;-)

Pour les nostalgiques :

François Place, La 2CV la nuit, éditions du Sonneur

Un joli roman plein de poésie et de douceur dans lequel l’auteur renoue avec une enfance qui aurait pu être la notre… le temps est longtemps resté figé dans nos belles campagnes limousines. Comme il est aussi illustrateur, c’est lui qui est à l’origine des beaux dessins qui émaillent le texte.

Couverture du livre de François Place, La 2cv la nuit

Un livre pour les passionnés de légendes :

Noëlle Bertrand, Le légendaire limousin de la Creuse, Maïade

Une collecte des légendes limousines (plus particulièrement de la Creuse) qui peut se lire comme de petits contes ou se feuilleter comme un guide alternatif. Le tout illustré par de très belles images en petits points colorés

Du côté de la culture occitane :

Marcelle Delpastre à fleur de l’âme – Miquèla Stenta – Vent Terral

Faire la biographie de celle qui aura passée sa vie à se conter et à se raconter, c’est la tâche que c’est donné avec succès Miquèla Stenta. Si certains aspects de la vie de celle qui incarne la « limousinité » sont passés sous silence, l’ouvrage n’en reste pas moins une très belle biographie de celle que les locuteurs occitans appellent « Marcela ».

Biographie de Marcelle Delpastre, poétesse occitane

Pour les amateurs de thriller :

Plateau – Franck BOUYSSE – La manufacture du livre

On ne présente plus l’auteur, mais ce roman est – d’un avis tout personnel – le meilleur. Une version très crue du quotidien des campagnes aujourd’hui, des personnages en proie avec leurs démons intérieurs et un paysage aussi sombre que l’histoire… Ils ne sont pas prêts à L’amour est dans le pré !

Un peu de poésie :

L’Herbier lunatique – Laurent Albarracin – Rougerie

Le temps qui passe et l’observation sont les deux maîtres mots de ce joli recueil de poésie écrit par un limousin d’adoption…

Petite pépite de l’année passée :

Maud Mayeras – Les monstres – Éditions Anne Carrière

L’année 2020 était toute pourrie, mais elle nous aura au moins apporté ce splendide livre ! Maud Mayeras publie peu mais publie bien. On adore son style et l’ambiance fantasmagorique et inquiétante de ces livres toujours inclassables. Les montres nous observent… et nous n’avons pas toujours le beau rôle.

Le livre les montres de l'auteur limougeaude Maud Mayeras

Petit ovni littéraire :

Eric Chauvier – La petite ville – Éditions Amsterdam

L’auteur, arédien d’origine et anthropologue de formation, fait un roman sur/à St-Yrieix-La-Perche. Mais l’analyse qu’il fait de toutes les petites villes de provinces au travers de la sienne et de sa discussion avec une ancienne de l’école ne pourra que séduire les passionnés d’études du fait social.

La Gabie
Plus à même d'empoigner une fourchette que le guidon d'une bicyclette, elle adore le Limoumou, les Lolcats et les massepains de St-Léo... Elle déteste la guerre et les gens qui disent "clafoutis aux pommes".

    Notre sélection d’artisans fleuristes locaux : leurs portraits et leurs suggestions pour les fêtes !

    Article précédent

    Conversation(s) avec : Monoï

    Article suivant

    2 Commentaires

    1. Bonjour,
      Je suis l’auteur de recueil de poèmes ” Poèmes à entendre”, j’habite Limoges depuis 35 ans et suis originaire d’Egletons en Corrèze et né à Ussel en 1962 !!! (donc bon label limousin tout de même ?) … Ma question, pourquoi ne figure-je toujours pas dans votre liste ??? ……Et hélas pour vous j’ai signé avec mon éditeur, début de janvier, un contrat pour un deuxième opus de poésie…..dommage !
      Faut-il payer….en liquide ? ….en nature ? pour avoir l’insigne honneur d’être cité sur “vos pages” ?
      Merci pour votre attention (tellement sollicitée)

      1. Bonjour,
        Toutes les réponses à vos questions ici : https://lhommeenbleu.fr/propos/

        Félicitations pour votre nouveau contrat avec votre éditeur.

    Laisser une réponse

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *