Curiosité(s)

Hommage à Raymond Poulidor : la recette des Massepains de St Léo

3

Toulouse a Nougaro et la saucisse, Memphis a le King et sa cuisine au barbecue… et le Limousin a Poupou et les massepains de Saint Léonard ! Petit hommage gustatif au plus célèbre des miaulétous.

Massepains de Saint Léonard, petit biscuit aux amandes typique du Limousin

Petite histoire (pas trop barbante, on promet) du massepain

Si vous êtes hispanisants, vous devez vous dire que massepain, ça ressemble tout de même vachement au mazapán espagnol… et vous n’avez pas tort ! Qu’est-ce qui a bien pu amener des amandes en terre limousine où soyons très clairs, les amandiers ne sont pas légion.

Petit détour par le Moyen-Age et le chemin de St Jacques de Compostelle. En effet, à partir du 11ème siècle – à l’époque LHEB allait à cheval – Saint-Léonard devient un lieu de passage incontournable (en plus d’être sur la Via Lemovicencis, l’un des chemins vers l’Espagne) pour les pèlerins qui viennent y honorer les reliques du saint.

Et si les pèlerins “descendent” en Espagne… ils doivent aussi en revenir. Avec eux remonte le mazapán, une pâte très énergétique confectionnée à base d’amandes, de blanc d’œuf et de sucre. Et voilà le massepain arrivé en Limoumou !

Cette petite douceur a ensuite un peu disparu avec le déclin du pèlerinage. Mais elle sera remise au goût du jour à la toute fin du 19ème siècle, peut-être en raison du renouveau des Ostensions à la même époque dans la région.

Et Raymond Poulidor dans tout ça ?

Disons que notre cher Poupou est ce que St Léo a donné de meilleur avec les Massepains ! Il y a certes aussi Gay-Lussac, grand scientifique et accessoirement lycée de Limoges, mais on a décidé de parler vélo et bouffe aujourd’hui.

Poulidor, les massepains il connaissait ! Mais la légende veut que l’homme soit resté regardant à la dépense et n’achète donc pas de massepains. Il faut dire que des amandes sont restées un produit plutôt onéreux, surtout si elles sont de qualité. Le jeune Patrick Jeudy – par la suite grand reporter sportif – qui s’est vu refuser une photo dédicacée de son idole parce que “les timbres-poste, ça coûte cher !”, ne démentira pas cette légende urbaine.

Mercredi 6 Juillet – Étape 5 – Limoges / Lioran – 216 kmLES TROIS SPECIALITES DE SAINT LEONARD DE NOBLAT : LES…

Publiée par A Table sur la Route du Tour de France 2016 sur Mardi 5 juillet 2016
Poupou + Tour de France à St Léo = Massepain

La recette des massepains

Ingrédients pour une trentaine de massepains :

  • 250 g d’amandes mondées entières
  • 250 g de sucre
  • 3 blancs d’œufs
  • un peu de sucre glace
  • quelques gouttes d’extrait d’amandes amères (facultatif)

1- Faites préchauffer le four à 180°.

2- Broyez les amandes finement avec la moitié du sucre (cela va permettre de ne pas obtenir d’huile).

3- Dans un saladier, battez les blancs d’œufs à la fourchette, jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux.

4- Mélangez avec la pâte d’amande sucrée obtenue et le reste du sucre. Ajoutez l’extrait d’amandes amères.

5- Disposez ensuite des cylindres de la pâte avec une poche à douille ou à l’aide de deux cuillères à soupe.

6- Saupoudrez de sucre glace et mettez les massepains au four pour 15 minutes. Surveillez bien la cuisson, ils ne doivent pas trop colorer.

7- Sortez les massepains du four et laissez-les refroidir avant de les servir.

Source de la recette des massepains

La Gabie
Plus à même d'empoigner une fourchette que le guidon d'une bicyclette, elle adore le Limoumou, les Lolcats et les massepains de St-Léo... Elle déteste la guerre et les gens qui disent "clafoutis aux pommes".

    Le Tartempion, du bonheur dans ton assiette

    Article précédent

    TopiTroll #4 : Sélection pop-culture spéciale Noël

    Article suivant

    3 Commentaires

    1. L homme en bleu serait il en manque d inspiration !!!! On était habitué aux infos de la ville et nous voilà sur marmiton.com.

      1. Adi !

        On n’a pas le droit de temps en temps de parler de recettes ?
        Vous êtes un peu dur, il y a quand même un lien avec l’histoire de notre petit coin de paradis. :)

        Bonne journée !

    2. Je me rappelle une histoire de mon père qui doit dater des années 40/50. Un de ses copains d école était fils de pâtissier. Il leur racontait qu’il adorait les massepains de son père… quand celui ci les faisait avec des cacahuètes.

    Laisser une réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *