Alternative(s)CréateurCuriosité(s)Lifestyle

Manola : la revue de déco éthique et esthétique

0

Oui, l’Homme en Bleu adore mettre en avant le savoir-faire local en rencontrant les artisans et commerçants de ta belle région du Limoumou (et cela, toujours avec son fidèle compagnon de route, son vélo). Mais pour une fois, il s’est dit qu’il allait te parler de la revue Manola créée par Emmanuelle Mayer, journaliste de métier et rédactrice au sein de l’association. Parce que l’Homme en bleu a aussi de chouettes talents au sein de son équipe ! Alors si ça te tente, viens découvrir la revue joyeuse et engagée pour construire, décorer et habiter dans le respect de la planète et ses occupants !


C’est quoi le concept de Manola ?

Au premier abord, l’Homme en Bleu fut très intrigué par le format de cette revue : est-ce un magazine ? Est-ce un livre ? Une chose est sûre, Manola est le fruit de la passion d’Emmanuelle Mayer pour la décoration d’intérieure et la construction écologique. Et pour mieux comprendre son histoire, il faut d’abord s’intéresser au parcours professionnelle d’Emmanuelle.

Emmanuelle est journaliste indépendante depuis 2004 et parcourt en long en large et en travers notre belle campagne limousine. Mais quelque chose la turlupine depuis un long moment, le rêve un peu secret de créer un titre, son propre magazine à son image et ainsi de pouvoir mettre les pieds dans la conception éditoriale d’une revue. Et depuis 2019, c’est chose faite !

Mais comment concrétiser tout ça ? Emmanuelle est partie du constat que les magazines présents sur le marché ne répondaient pas réellement à ses attentes. Elle souhaitait rentrer plus en profondeur dans les sujets abordés en apportant un regard différent tout en ayant la possibilité de pouvoir garder la revue dans sa bibliothèque sans que les informations données soient caduques après quelques mois d’achat. Une revue esthétique et durable, pas bête la guêpe ! Et du coup, cela te permet de collectionner les différents numéros.

J’adorais lire des magazines de déco mais j’étais de plus en plus frustrée par ce que j’y voyais. Je trouvais que certains étaient trop orientés « conso » avec des intérieurs inaccessibles financièrement quand d’autres sont plutôt orientés écoconstruction mais où la dimension esthétique n’est pas la priorité.

Emmanuelle Mayer
Couverture-numero-3-manola-alternatives-artisanat-deco

Mais pourquoi l’avoir nommé « Manola » me diras-tu ?! Eh bien, Emmanuelle souhaitait sortir des sentiers battus ! Il est vrai que la plupart des magazines ou revues de décoration n’ont pas franchement de noms originaux. C’est alors qu’Emmanuelle confia à l’Homme en Bleu qu’elle appréciait particulièrement les noms de projets avec un prénom comme intitulé. Après mûre réflexion, son choix se fit sur le prénom « Manola », « mano » faisant résonnance à la main de l’artisan, artisans qui sont l’essence même de sa revue.

Je voulais quelque chose de différent et qui ne se prenne pas trop au sérieux. Et j’adore les prénoms comme nom de projet ou d’entreprise et je trouvais que « Manola » collait à l’image que je voulais donner à cette revue. En plus ça se retient facilement !

Emmanuelle Mayer

Mais on y parle de quoi exactement ?

L’Homme en Bleu espère que tu es bien accroché.e car dans Manola, Emmanuelle parle d’une multitude de sujets tous plus variés les uns que les autres et propres à chaque numéro. La seule chose qui ne change pas c’est son rubriquage !

Revue en main, l’Homme en Bleu te présente les 5 rubriques que tu peux retrouver :

  • Dans un premier temps, tu retrouveras une sélection assez succincte d’objets éthiques (eh oui, Manola ne pousse pas à la surconsommation) réalisée par des influenceuses/blogueuses spécialisées « créateurs ».
  • Place à la rubrique « Rencontres » où la parole est donnée à des artisans, des créateurs et des marques éthiques situés partout en France. Mais ne t’en fais pas, Emmanuelle n’oublie jamais de mettre en lumière sa région de cœur ! Tu peux par exemple retrouver dans le premier numéro le portrait d’Elise Lefebvre que l’Homme en Bleu a d’ailleurs déjà rencontré. Le but est d’avoir une diversité de profils qui parlera à ses lecteurs.

J’aime creuser en profondeur les sujets abordés. C’est-à-dire que lorsque l’on fait un portrait de créateur par exemple, il nous raconte vraiment sa démarche artistique. En fait, l’idée est d’analyser et comprendre sa démarche artistique et son principe déco qui lui est propre.

Emmanuelle Mayer
Interieur-magazine-decoration-esthetique-ethique-maison
  • Viens ensuite la rubrique « Visites« . Manola te propose de découvrir des intérieurs incongrus, choisis sur des critères le plus éthiques possibles. Globalement tu y trouveras du vintage, du « fait maison » ou encore des matériaux durables. Et tout ça réunit ne pourra pas te laisser insensible !

J’essaie surtout qu’il y ait une diversité de styles. Parce que la décoration éthique, ce n’est pas UN style. Ca peut être très coloré, fun. On peut aussi bien avoir une maison assez chargée avec beaucoup de couleurs et de souvenirs qu’une maison avec des couleurs plus neutres où il y a beaucoup de Do it yourself.

Emmanuelle Mayer
  • Hop là, l’Homme en Bleu tourne la page une fois de plus et il tombe cette fois-ci sur la rubrique « Réflexions« . Emmanuelle te parle du « vivre autrement » comme par exemple vivre dans une tiny house ou encore l’habitat collectif. Le but est d’aborder des sujets de société et d’ouvrir la discussion sur des méthodes alternatives pour la plupart peu connues.
  • La dernière rubrique s’inutile « Actions ». Elle te donnera des conseils pratico-pratiques sur des techniques et matériaux et te proposer même de réaliser un DIY.

Et quels sont tes projets pour l’avenir de la revue ?

Emmanuelle a plein d’idées en tête pour commencer cette nouvelle année ! Mais heureusement, elle n’est pas seule pour réaliser tous ses projets. Elle est entourée d’une équipe de six femmes qui l’aident au quotidien dans la conception et la rédaction de Manola. Et ça tombe bien car Emmanuelle envisage de développer sa rubrique « Réflexions » et d’amener son lecteur à se questionner sur des sujets sociétaux autour de l’habitat, qui rythment nos vies au quotidien.

Ethique et esthétique de la maison, on peut pousser le concept assez loin ! J’aimerais bien aller au delà de la déco et parler un peu plus d’architecture. Et puis, j’aimerais aussi aborder plus de sujets de société autour de l’habitat. Je pense que c’est là où se trouve la plus-value de Manola.

Emmanuelle Mayer
Emmanuelle-mayer-fondatrice-revue-manola-magazine

Pour le reste, il va falloir s’armer de patience ! L’Homme en Bleu a bien essayé de deviner ce qu’il y aura dans le numéro 4 de Manola mais celui-ci est encore en réflexion (eh oui, il faut tout de même à minima 3 mois pour concevoir un numéro). Mais en attendant tu peux retrouver le dernier numéro de Manola sur son site internet ainsi que sur les différents points de vente (ci-dessous).


Manola
Site internet
Instagram

Points de vente physiques :
Page et Plume
La manufacture française
La biocop de l’Aubre

Mélissa
Vivant de com' et d'eau fraîche, Mélissa est (beaucoup trop) curieuse.Elle adore griffonner, dessiner et créer. Passionnée par la culture britannique, elle speak English very well et aime le contact humain.

Dans les coulisses de LETSEAT, la livraison de miam-miam éthique 100% locale

Previous article

L’Homme en Bleu a testé le Drive Quezalim

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *