Conversation(s)

Conversation(s) avec Aylen : une artiste de l’imaginaire

0

Après avoir découvert le travail de l’artiste contemporain Baptiste César au Vigen, l’Homme en Bleu a dernièrement croisé la route d’Aylen, artiste peintre résidant à Isle. Éternel rêveur, il n’a pas hésité une seule seconde à garer sa fidèle bicyclette pour entrer dans l’atelier de cette artiste, dont l’art est synonyme de liberté et d’évasion.

LHEB : Bonjour Aylen, peux-tu nous parler de ton art ? Qu’explores-tu à travers tes peintures abstraites ?

Aylen : Je peins depuis une vingtaine d’années ! Mes premières créations étaient à l’aquarelle. Au fil du temps, je me suis naturellement tournée vers la peinture à l’huile et l’acrylique, qui permettent de travailler la matière picturale. Sur la toile, je mets la couleur en mouvement.

J’explore toutes sortes d’émotions… À travers mes compositions, j’interagis beaucoup avec l’imaginaire des spectateurs ! Une peinture abstraite possède cette particularité : elle ne prend vie que lorsque quelqu’un est touché émotionnellement par celle-ci.

« Je mets la couleur en mouvement ».

LHEB : Quel est ton leitmotiv quand tu crées ?

Aylen : Celui de toujours repousser les limites de la peinture, de lâcher-prise et de n’obéir à aucune règle ! Oser exprimer sa créativité est bénéfique, c’est un besoin : le fait d’aller au-delà du style académique, souvent trop restrictif, me permet d’innover. J’évite ainsi de mettre des freins à mon processus créatif et j’ouvre la porte à d’autres univers, ceux des sensations et de l’onirisme.

« Oser exprimer sa créativité ».

aylen-symphonie
Troisième Symphonie, 2019, peinture acrylique, (80 x 80 cm). Quand les couleurs prennent leur envol !

LHEB : Comment tes tableaux prennent-ils forme, quelle est ta technique ? Quels sont tes outils de prédilection pour créer ?

Aylen : Mes œuvres se construisent intuitivement et dans la spontanéité. Je ne réalise jamais de peintures préparatoires ou de croquis ! En tant qu’autodidacte, ma technique s’est affirmée et a évolué avec le temps et la pratique.

J’associe les couleurs en ne réalisant que très peu de mélanges. Souvent, elles se superposent pour créer des nuances, des teintes inédites, parfois. Dans l’espace de la toile, certaines se marient et d’autres s’opposent pour parvenir à créer la sensation de mouvement.

La composition qui jaillira sur la toile n’est pas prédéterminée, mais les couleurs que je souhaite travailler, elles, sont soigneusement choisies ! Souvent, mes créations sont composées de seulement 3 ou 4 couleurs.

tableau 2-aylen-artiste
Deuxième Symphonie, 2019, peinture acrylique signée Aylen. Mêlant le bleu de Prusse et la terre de Sienne, couleurs chères à l’artiste, cette toile nous transporte dans une véritable dimension onirique

« Les couleurs qui m’inspirent : le bleu de Prusse dont j’aime décliner les nuances et la terre de Sienne. »

détail - tableau 2 -Aylen
Détail de Deuxième Symphonie, 2019.

Mes outils favoris ? Brosses plates, couteaux et spatules, me permettant d’effectuer de très grands gestes sur la toile, pour avoir le plus de liberté possible !

symphonie-aylen-artiste
Plaisir, 2019, peinture acrylique, (40 x 40 cm). Un véritable plaisir esthétique !

LHEB : Quels artistes apprécies-tu ? Où puises-tu ton inspiration ?

Aylen : L’art de Kandinsky me fascine ! Les paysages provençaux de Nicolas De Staël, me touchent beaucoup aussi. Je puise surtout mes inspirations dans l’abstraction lyrique : ce mouvement artistique est caractérisé par la liberté des gestes sur la toile, à la fois précis et spontanés. Il en ressort une certaine poésie. J’aime également les œuvres très abstraites des artistes chinois Zao Wou Ki-Wan et Wang Yan Cheng, qui dégagent beaucoup de spiritualité. Enfin, les artistes contemporains tels que Cody Hooper, Jadis ainsi que Mabris, effectuent un travail très expressif et proche de mon univers !

Patchwork - photo d'Aylen
Patchwork, 2019, peinture acrylique signée Aylen. Une œuvre qui s’inspire des formes épurées de De Staël ! Image © AYLEN.
City-Aylen-2013
City, 2013, peinture acrylique signée Aylen. Un tableau empreint de poésie... Image © AYLEN.

LHEB : À quels endroits peut-on venir admirer ton travail ?

Aylen : Je suis présente lors du Salon annuel d’automne au Pavillon du Verdurier à Limoges. J’ai également exposé mon travail à la galerie municipale (17, boulevard Louis Blanc). Je fais partie du Groupement artistique du Limousin (GAL) et de l’association Art PTT Limousin, des structures grâce auxquelles je peux montrer mon travail !

Chamboultout-Aylen-2019
Chamboultout, 2019, peinture acrylique (75 x 25 cm). Des formes et couleurs qui dansent sur la toile, rappelant l’abstraction lyrique de Kandinsky ! Image © AYLEN.

Retrouvez les Peintures Aylen sur son site internet et aussi sur Facebook.

Mathilde
Passionnée par l'art et l'écriture, elle aime faire partager ses découvertes. Elle adore aussi la nature et partir à l'aventure dans les rues de Limoges et ses environs.

Conversation(s) avec : Phaon

Article précédent

5 questions sur le féminisme (feat. Le Planning Familial 87 x Les Affolé·e·s de la Frange)

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *