Curiosité(s)grand airSorties

À la découverte de l’arboretum de La Jonchère- Saint-Maurice

0

L’Homme en Bleu a de plus en plus envie de se mettre au vert depuis quelques temps et notamment de prendre un “bain de forêt”.
Il a alors enfourché sa bicyclette pour aller jusqu’à l’Arboretum de La Jonchère Saint-Maurice, un écrin de verdure ressourçant et apaisant, près d’Ambazac.
Prêts pour la visite ?

Entrée de l’Arboretum de La Jonchère Saint-Maurice

Aux origines de l’arboretum

Situé à 30 km de Limoges, cet arboretum de 23 hectares était à l’origine une pépinière, créée en 1884 ! Le propriétaire, qui s’est associé à un horticulteur, a ramené des ses voyages toutes sortes d’espèces d’arbres gigantesques, dont des séquoias et des hêtres pourpres, qu’il a fait planter pour vérifier s’ils pouvaient survivre dans ce milieu. En 1990, l’ONF (Office national des forêts) devient le gestionnaire de cet espace naturel puis la pépinière se transforme en un arboretum ouvert au public !

Un lieu naturel remarquable

Composé à la fois d’arbres feuillus (Chine, Japon), de géants résineux (venant du nord-ouest américain) de plantes et d’arbustes, l’arboretum sera prochainement classé au catalogue des paysages remarquables par la DREAL (Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).

POINT D'EAU
Vue de l’arboretum de la Jonchère Saint Maurice

Impressionnant par sa beauté, l’arboretum est aussi remarquable d’un point de vue scientifique : il fait en effet partie des 10 arboretums de France servant d’expérimentations scientifiques !
Qu’y fait-on ?
Principalement des recherches sur les espèces qui parviennent à s’adapter aux changements climatiques, à résister aux gelées comme aux grosses chaleurs…

Hélas, cette surface de l’arboretum, destinée aux recherches, n’est pas accessible au grand public, mais tu peux bien évidemment découvrir sereinement tout le reste de l’arboretum sur 7 hectares ! D’ailleurs, en se promenant, l’Homme en bleu a observé des espèces d’arbres qu’il n’avait encore jamais vu dans la forêt Limousine ! Guidé par Vincent Pages, technicien forestier territorial et guide à l’ONF, l’Homme en bleu a appris les nombreuses spécificités de ces arbres.

Cèdre à encens
Pied cèdre à encens
Cèdre à encens – espèce d’origine nord ouest américaine

Les espèces sauvages vs les plus grands arbres de l’arboretum

Environ 300 espèces peuplent cet arboretum ! La plupart sont importées des cinq continents, mais certaines se sont installées ici toutes seules, telle que l’Eupatoire Chanvrine.

Chanvrine
L’Eupatoire Chanvrine

Les plus grands arbres remarquables venus d’ailleurs ? Le douglas, de plus de 64,3 mètres de haut, qui est actuellement le deuxième plus grand arbre de France, classé également dans le top 10 Européen. On y trouve aussi des sequoias à feuille d’if de 63 mètres de haut (le plus grand séquoia d’Europe), ainsi qu’un séquoia géant (7 mètres de circonférence et 53 mètres de hauteur) ayant voyagé jusqu’à St Saint-Pétersbourg pour recevoir un prix et qui a été par la suite replanté dans cet arboretum !
Est visible l’arbre le plus grand de France, le calocèdre, et le hêtre tortillard datant de 110 ans, baptisé par ailleurs « l’arbre aux amoureux de la Jonchère » !

Gros plan
Gros plan des feuilles de l’arbre « Feuillestsuga heterophylla », dont les feuilles sont souvent confondues avec celles du Séquoia géant
Gros plan de l'arbFeuillestsuga heterophylla 
Un beau spectacle naturel !

La dendrochronologie, quésako ?

Une discipline passionnante ! C’est l’étude de l’âge de l’arbre et de son vécu (sécheresse, maladies, etc.) en examinant les cernes de la souche.

SOUCHE ARBORETUM
1 cerne = 1 année ! Pas si facile de les compter ….

Les souches sont très étudiées par les chercheurs spécialisés, notamment pour comprendre l’histoire du climat et pour récupérer des données historiques sur l’arbre. Une souche recèle donc un grand nombre d’informations pour ceux qui savent les déchiffrer !

Apprendre à déterminer la hauteur d’un arbre

Pour mesurer un arbre de son pied jusqu’à son sommet, on peut soit utiliser un laser (pour les arbres de 40 mètres de hauteur max.) ou la technique de la « croix du bûcheron » pour les plus hauts (la croix du bûcheron consiste à positionner deux baguettes perpendiculairement, face à son œil et à l’arbre à mesurer).

GUIDE ONF
Vincent Pages, le guide de l’ONF expliquant comment mesurer la hauteur d’un arbre avec la technique de la « croix du bûcheron »
GUIDE ONF

Des bonsaïs géants !

En te promenant dans l’arboretum, tu sera surpris de voir de rares Cryptomeria japonica grandeur nature, habituellement taillés en bonsaïs !

cryptomeria bonsais
Hauts de 40 mètres, les Cryptomeria japonica atteignent dans leur aire d’origine plus de 60 mètres de hauteur !
cryptomeria 02
De majestueux Cryptomeria japonica

Le patrimoine bâti de l’arboretum

En plus des arbres, un patrimoine bâti, composé de murets, d’une fontaine, d’un étang, etc. datant de 1884 est à admirer !

muret
Un joli muret du XIXème siècle

L’association “Pierres & arbres” de la Jonchère-Saint-Maurice, travaillant avec l’ONF, œuvre pour la préservation du patrimoine bâti et local, permettant le développement économique de la zone rurale ! Avec une trentaine d’adhérents, elle reçoit des dons et agit pour restaurer et entretenir ce précieux patrimoine. Leurs prochains projets seront de valoriser les collections botaniques (installations de panneaux pédagogiques) et d’élargir les parcelles sécurisées, afin de les rendre accessibles au public. Un parcours explicatif “connecté”, téléchargeable sur smartphone, est aussi prévu !

Du mobilier écolo !

Si tu visites cet endroit, tu auras même le luxe de t’asseoir sur du mobilier local et écolo (bancs et fauteuils), fabriqué uniquement avec les arbres morts de l’arboretum !

Mobilier écolo arboretum
De confortables sièges !

Tu l’auras compris, l’arboretum de la Jonchère-Saint-Maurice est un lieu incontournable pour les passionnés de nature !


Ambazac OT Monts du Limousin – Les Chevailles
87340 LA JONCHERE SAINT MAURICE


Office National des Forêts – 40 Avenue des Bénédictins, 87000 Limoges – 05 55 34 53 13.

Mathilde
Passionnée par l'art et l'écriture, elle passe son temps libre à voir des expos et des spectacles vivants. Elle adore aussi partir à l'aventure dans les rues de Limoges et explorer ses alentours.

Le Raku Café : du café à boire et du Japon à manger

Article précédent

Expo : Influences Nippones au Moulin du Got

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *