En 2014, LHEB avait trouvé les restes d’une Delorean et bricolé son vélo pour voyager dans le temps pour ramener des photos exceptionnelles !

Aujourd’hui, il y retourne pour visiter 10 lieux incontournables de notre ville : les bords de Vienne, le tribunal, les Galeries et la place de la République… et bien d’autres. Grimpe sur le porte-bagage et laisse toi porter à travers 100 ans d’histoire limougeaude !


La cathédrale Saint-Étienne de Limoges, vue des jardins

Si la cathédrale, finie en 1888, n’a pas trop bougé depuis,
les jardins, eux, ont subi une véritable métarmophose !

Les bords de Vienne, vus de la place de Compostelle

La cathédrale vue de la place de Compostelle est toujours aussi jolie,
surtout avec un verre en terrasse de nos jours.

Vue vers Jourdan depuis le boulevard Carnot

Même si le bâtiment de l’ancienne Poste qui faisait l’angle existe toujours,
le boulevard Carnot a bien changé en 100 ans !

Le musée national Adrien Dubouché depuis la place Churchill

La stature imposante du musée national Adrien Dubouché rayonne toujours sur la place Churchill,
mais les voitures gâchent un peu le spectacle…

Le boulevard Louis Blanc

On peut voir qu’il y a 100 ans, un bureau de tabac faisait déjà l’angle avec la place Manigne.
Par contre, l’étude archéologique n’a pas retrouvé trace du Corner Jean Burger

Vue du tribunal depuis la rue Othon Péconnet

Dédale de rues et d’immeubles vieillissant, le quartier a brûlé en 1864 et il a fallu tout reconstruire.
La perspective du tribunal depuis la rue Othon Péconnet n’existe que depuis 150 ans seulement.

Les Galeries et la place de la République

120 ans. 120 ans que les Galeries occupent ce coin du carrefour Tourny.
On se dit qu’ils auraient peut-être dû conserver la façade originale de 1900.

La place Denis Dussoubs

Surnommée la place rouge depuis le XVIIIe siècle à cause des ornements fixés par Turgot,
la statue de Denis Dussoubs n’est plus visible car enlevée et fondue par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale.

L’église Saint-Aurélien, quartier de la Boucherie

Parfaitement conservé, le quartier de la Boucherie semble pouvoir rester 10 siècles de plus avec le même aspect.
On a hâte que la rue de la Boucherie retrouve son lustre après la fin des travaux.

Croisement Fleurus & Louis Blanc

Pas de circulation, la route pavée autour d’une ligne de tram, des lycéens de Gay-Lussac en capes et uniformes :
pas de doute, nous sommes bien dans le passé !

 

DONNER MON AVIS