Les TopsPartenaire

Top 5 des forêts pour abandonner sa belle-mère (feat. Le Fopulaire*)

0

Partenaire

Le Fopulaire sur l‘Homme en Bleu

Compte parodique d'information sur Facebook et Twitter, le Fopulaire nous régale au quotidien avec des vannes, montages et autres galéjades sur notre bon vieux Limoumou' (et bien plus encore)

On fait des enfants pour toucher des allocs’ et on a une belle-mère pour nous briser les rouleaux. C’est bien connu. Sauf que lorsqu’un enfant devient trop pesant, on l’envoie à l’école ou au catéchisme.

Chose impossible pour la belle-mère qui a bien souvent passé l’âge des bancs d’école et de la communion solennelle. Alors face au manque de moyens offerts par les pouvoirs publics, que faire ?

Le Fopulaire te dévoile ses 5 bons plans pour se débarrasser en toute quiétude de cette belle-mère acariâtre.


5 – Le bois de la Borie

Une aubaine pour les citadins qui n’auront pas à prendre leur voiture. La petite balade dominicale entre les devoirs des enfants et Drucker sera le parfait alibi.

Il fait sombre, le bois n’est pas éclairé. On vous envoie un texto ; quand vous relevez la tête, votre belle-mère n’est plus là. Mince alors ! Il est 19h42, vous devez mettre les pieds sous la table à 20h (tradition familiale). Vite, on n’a pas le temps. Faudrait pas prendre une soufflante. Vous prenez la poudre d’escampette. On verra ça demain. Le lendemain, vous devez laver la voiture. Mince encore ! Elle avait quasiment 72 ans après tout.


Les + :
– Le campus étudiant, vous pourrez toujours les accuser
– Il ne lui restait que 3 ans d’espérance de vie
– Vous battez votre record au 1.500 mètres

Les – :
– C’est chiant de laver sa caisse
– Les relations familiales peuvent en prendre un coup
– Quelques courbatures le lendemain

4 – Le bois de l’Auzette

Moins urbain que son prédécesseur, il présente l’avantage d’un emplacement idéal pour s’adonner à son petit impair malencontreux. On peut s’y rendre à pied pour une opération des plus banales ; vous pouvez y mettre un peu de piment en passant par l’autoroute qui le surplombe.

Au moment d’arriver à proximité du bois (entre la sortie 34 et la sortie 35), il ne reste plus qu’à baisser la vitre et « benner ». Avec un peu de force tout de même. Sinon elle finira sur l’asphalte et vous serez mal vu alors que ce n’était pas le but. Tout réside dans le geste, le reste appartient au passé.


Les + :
– Une bonne dose d’adrénaline
– Le bruit sourd de l’impact au sol
– Sortie Burger King à 800 mètres pour une petite récompense bien méritée

Les – :
– Les chances de survie sont limitées
– Le jugement hâtifs des autres automobilistes
– Risque de croiser un papi à contresens

3 – La forêt des Vaseix

Avec près de 105 hectares de conifères et de feuillus, ce n’est pas la place qui manque. C’est juste une question de volonté désormais. La forêt des Vaseix n’a pas de point d’eau. Les personnes d’un certain âge supportent moins bien la hausse du mercure. Vous souhaitiez faire une petite sortie avec votre belle-mère ? C’est peut-être le moment de profiter des premières chaleurs.

Partez pour une bonne heure, ne lésinez pas sur le rythme et joignez quelques accélérations çà et là. Votre belle-mère va s’épuiser d’elle-même. Après 14km à 90% de VMA, elle ne pourra plus suivre. Ce n’est pas vous qui l’abandonnez, c’est elle qui a la condition physique de Jeanne Moreau.


Les + :
– Ni vu ni connu, c’est tellement vaste
– Les fermes alentours, pour tirer quelques œufs au passage
– Une bonne occasion pour jeter sa vieille machine à laver aussi

Les – :
– Nécessite une bonne condition physique de base
– Risque fort de se déshydrater aussi
– Ne pas y aller le matin sinon vous louperez Motus #RIPTiti

2 – Le bois de La Bastide

Ce n’est pas forcément celui auquel on penserait en premier lieu mais il recèle un atout pour abandonner sa belle-mère sans culpabiliser. Situé entre un lotissement et une zone d’activité, ses allées sont toujours pourvues en joggeurs de toute part et promeneurs réguliers. Votre belle-mère ne connaîtra pas la solitude. Les écoles y vont faire des excursions-découvertes à leur tour dès que la belle période approche. Votre belle-mère ne connaîtra pas la solitude. Les centres de vacances y envoient leurs adolescents se dégourdir les guibolles.

Votre belle-mère ne connaîtra pas la solitude. Le personnel de l’EPHAD Marcel Faure y amène les résidents prendre l’air. Votre belle-mère ne connaîtra pas la solitude. Les employés de la zone d’ESTHER Technopole y vont faire leur balade digestive. Votre belle-mère ne connaîtra pas la solitude.

Méthode Couet, ça marche en toute circonstance.


Les + :
– Vous pourrez aller faire vos courses à Leclerc juste après
– Vous pourrez faire le plein à Leclerc juste après
– S’il y a un concert au Zénith, ça peut faire une journée parfaite

Les – :
– Risque de bouchons pour y aller et repartir
– Si c’est un concert de Lara Fabian, ça craint du boudin
– Il fait 2 degrés de moins en zone nord qu’en zone sud

1 – La Forêt noire

Ce n’est pas une forêt en tant que telle mais une pâtisserie artisanale des confins limougeauds (parmi les meilleures du giron, soit dit en passant). Ça fait bientôt 1h45 minutes que vous faites la queue en ce premier dimanche de déconfinement où tout le monde veut sa madeleine de Proust.

Votre belle-mère transpire à grosse goutte derrière les carreaux de la 407 familiale. La banquette est détrempée et on vous passe l’odeur. Il faut lui infliger une bonne punition ! Il n’y a plus de place entre les éclairs au chocolat et la tarte citron meringuée, elle rentrera par ses propres moyens. Voilà. Vous aviez fait 48 kilomètres depuis Le Dorat pour une bonne pâtisserie, elle en fera autant si elle tient vraiment à sa famille. Quand on aime on compte pas.


Les + :
– C’est trop la classe d’habiter au Dorat
– C’est le premier dimanche de déconfinement. Quel panard
– Le petit apéro qui vous attend en rentrant

Les – :
– Les traces de sueur sur la banquette arrière
– Vous risquez de louper Téléfoot et Auto-moto
– Elle est capable de retrouver Le Dorat, la folle


Retrouvez toutes les galéjades du Fopulaire sur Facebook et surtout sur Twitter.

*Article parodique

Selim
Co-fondateur et coordinateur de lhommeenbleu.fr. Explorateur des internets aux oreilles exigeantes sur tout ce qui touche aux musiques actuelles, il aime déambuler au cœur de la cité porcelainière ainsi que dévorer des cheese-naan.

Conversation(s) avec : Chami, programmateur radio à Beaub’FM

Article précédent

Histoire, recettes, voyage, bonne humeur… Le top YouTube des rédacteurs

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *