Conversation(s)Créateur

Maxime Sognac : Le dessinateur pressé.

    0

    L’Homme en Bleu n’a pas la prétention d’avoir une belle plume ou un joli coup de crayon mais quand il en rencontre un(e), il souhaite t’en faire profiter.

    C’est au détour d’une exposition au Huit-Sept qu’il a rencontré Maxime Sognac. Ce jeune artiste dessinateur, issu de l’école d’art de Nantes en 2011, passe la plupart de son temps libre à dessiner. Qui est-il ? que fait-il ? Pourquoi dessiner sur papier alors que le tout numérique existe ? La drogue l’a t-il aidé ?.

    Des débuts pas si évidents.

    Maxime est un jeune artiste qui mit quelques années à trouver ce qu’il aimait dessiner. Après avoir bûché pendant 4 ans dans une école de cinéma d’animation, il poursuit ce qu’il a pu apprendre à l’école à travers différents travaux.

    Le jeune artiste a toujours eu ce goût pour le dessin et a toujours souhaité y consacrer du temps. Au début de sa carrière, il avoue ne pas avoir su trouver son style, ce qui va le démarquer des autres.

    Après s’être essayé au dessin d’animation, à quelques dessins de décors ou de création de personnages, il commence à perdre goût à ce qui constitue pour lui un passe-temps. Et pour cause, le garçon est un peu trop perfectionniste et trop exigeant avec ses dessins.

    Après avoir fait 4 ans d’étude dans ce domaine, le rendu devait être parfait. Trop de pression, trop d’exigences, Maxime décide de prendre du recul et laisse ses crayons au placard pendant près de 2 ans.

    La renaissance.

    Beaucoup d’artistes s’accordent du temps afin de se ressourcer, de retrouver l’envie et l’inspiration.

    Tel un Quentin Tarantino ou un 50 cent, Maxime sort doucement de son sommeil d’artiste pour se remettre au dessin. Durant ce break de 2 ans, il a appris qu’il avait le droit de ne pas plaire à tout le monde et que la perfection n’était pas une fin en soi.

    Les erreurs que lui pouvait percevoir de son travail n’étaient pas ressenties comme telles par son entourage ou ceux qui avaient accès à ses dessins.

    Autre fait qui a permis à notre artiste local de retrouver l’envie de dessiner, il a trouvé un job “alimentaire”. Ce boulot a permis à Maxime d’avoir une totale liberté dans les choix de ses créations. Plus besoin d’accepter des projets qui ne collaient pas à ce qu’il souhaitait faire, désormais il dessine pour son plaisir.

    Le Sognac Style.

    maxime-sognac-mali-limoges

    Même s’il a mis du temps à trouver son style, L’Homme en Bleu peut t’assurer que le maxou a sa marque de fabrique.

    Dessinées au liner, ses œuvres sont remplies de longs traits fins et réguliers. Sa technique réside dans le fait qu’il ne lève pas ou peu son feutre lorsque qu’il réalise l’une d’entre elles, ce qui l’oblige à être d’une très grande précision. L’avantage est que cela va plus vite si peu qu’on ait le bon coup de crayon.

    Ce que tu trouveras sur les dessins de Maxime sont des personnages qu’il intègre dans un décor subjectif. En noir et blanc ou en couleurs, du format carte postale jusqu’au format “Jésus”, il réalise des séries qui vont l’occuper sur deux mois au maximum. Il faut que ça aille vite car comme tout artiste, il se lasse vite.

    En général, il ne lui faut pas plus d’une ou deux journées pour réaliser un dessin, ce qui lui permet d’avoir des collections suffisamment grandes et variées pour exposer.

    L’actu de Maxime.

    maxime-sognac-serie-film-limoges

    Passé par la boutique du Huit-Sept au mois de décembre dans une exposition consacrée au Mali, Maxime propose une série au format carte postale sur les films qui ont marqué sa jeunesse. Si tu passes par là-bas, tu pourras t’en procurer.

    En ce moment, il travaille sur une nouvelle série intitulée “Old Heroes” où il s’amuse à vieillir ses supers héros préférés. Il espère pouvoir exposer d’ici quelques semaines.

    old-heroes-maxime-sognac-dessin

    L’Homme en Bleu te conseille de suivre toute l’actu de Maxime sur son compte Facebook et son compte Instagram. Tu y découvriras l’ensemble de ses œuvres.

    Le Bistrot d’Olivier.

    Article précédent

    #BonPlan : Tombe dans le côté obscur du game avec Moodie Black le 8 avril

    Article suivant

    Commentaires

    Laisser une réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Connection / Inscription