L’Homme en Bleu aime la musique. Cette dernière sous toutes ses coutures prend une place importante dans son existence et ne peut s’empêcher de vous en partager ses bons plans lors de concerts qui se déroulent sur Limoges.

Mais derrière les productions, il y a des gens qui se bougent pour organiser et vous proposer des expériences de lives qui provoquent en chacun de nous de nombreuses émotions.

Rencontre avec l’association Hey Beh Té, une bande de joyeux drilles qui mutualisent leurs savoirs et compétences pour proposer aux Limougeauds une programmation musicale curieuse, exigeante et éclectique.


cover-hey-beh-te-limoges-musique-lheb-limoumou

Pour cet interview, l’Homme en Bleu est parti à la rencontre d’Antonin (Président), Lisa (Trésorière), Valentin (électron-libre-pas-payé), Clément (membre actif), Tania (Secrétaire), Natty (Administratrice), Moustik , Sophie, Alex et Seb (bénévoles).

 


L’Homme en Bleu : Quézako Hey Beh Té ?

Hey Beh Té : “C’est une association qui a vu le jour il y a moins d’un an afin que l’on puisse proposer notre propre programmation. A la base, je suis programmateur musical [ndlr : Antonin, président de l’association] au bar “Espace El Doggo” situé à Limoges.”

“Cela faisait quelques temps que l’on souhaitait organiser des événements, et on ne voulait plus être limité par un seul lieu, même si l’on jouit d’une grande liberté à l’Espace El Doggo.”

“Si on doit résumer, on est une bande de potes qui aiment assister à des concerts, se retrouver, bref, nous voulions contribuer à notre tour à l’organisation de soirées pour tisser du lien social”

LHEB : Comment se passe la sélection des groupes concernant votre programmation ? Vous avez une ligne édito’ ?

HBT : “Étant donné que l’association est jeune [ndlr : création en mai 2017], pour le moment on voit selon les propositions que l’on nous fait. Après ça ne veut pas dire que l’on programme tous les groupes qui nous contactent… On essaye de faire de la qualité, mais c’est assez subjectif car on choisit surtout des groupes qui nous plaisent au sein de l’asso’.”

“Au-delà du sujet de la programmation, on souhaite surtout bousculer les oreilles en proposant des groupes plutôt originaux, qui sortent du lot d’après nous…”

“En fait, pour ceux qui souhaitent absolument une réponse, on propose (presque) tous types de groupes sauf les dits commerciaux.”

LHEB : Quel est selon vous le top 3 des concerts que vous avez organisés ?

HBT : “Unanimement, le premier ce serait notre tout premier concert avec comme groupe  “The 1969 Club”. C’est un chouette souvenir.”

“Ensuite, on peut se positionner sur” “Pyjamarama”

“Et en troisième on pourrait dire le premier concert que l’on a fait à notre siège social [NDLR : qui n’est pas l’Espace el Doggo, mais le lieu de résidence d’Antonin] “Sweat Like an Ape” !”

LHEB : Et sinon, quelles idées souhaiteriez-vous développer pour l’année 2018 ?

HBT : “On aimerait proposer des soirées/concerts chez les gens. On en profite pour lancer un appel : Si vous avez une maison ou un appartement avec un salon qui permet d’accueillir quelques artistes et de joyeux drilles, nous sommes preneurs.”

“Et on s’occupe de tout pour l’installation du matériel et la bouffe !”

LHEB : Ok merci les gars, avant de se quitter, passons aux questions cons !

HBT : “OK !”

bandeau-les-questions-qui-fachent-lheb-presente

LHEB : C’est quoi le pire entre “des-gens-bourrés-dans-le-public” ou bien “des gens qui n’applaudissent pas” pendant le concert ?

HBT : “Je pense que l’on peut tous se mettre d’accord pour dire que le pire est le fait qu’il n’y ait aucune ambiance lors d’un concert et d’avoir un public complètement passif.”

LHEB : C’est quoi le pire entre Patrick Sébastien et Michel Sardou ?

HBT : “MICHEL SARDOUUUUU” [NDLR : Même s’ils sont d’accord pour dire que ce serait mieux de prendre un apéro avec Patoche plutôt que Mich-Mich’]

LHEB : C’est quoi le pire entre Mozart Opéra Rock et Limoges Opéra Rock ?

HBT : “50 % Mozart / 50 % Limoges”

LHEB : C’est quoi le pire entre “avoir une coupure de courant en plein concert” ou bien “d’être en pénurie de bières” pendant votre événement ?

HBT : *Longue reflexion* “Le pire est probablement la pénurie de bière, car le courant on peut le rétablir si on se démerde bien !”

 

 

LHEB : C’est quoi la différence entre un bon et un mauvais public ?

HBT : “Le mauvais public c’est celui qui ne vienr pas ! Et le bon public, c’est celui qui est curieux, qui aime prendre des risques/qui arrive à l’heure.”

LHEB : C’est quoi la différence entre un bon et un mauvais groupe ?

HBT : “Il faut demander au bon public !”


Retrouvez la programmation et les joyeux lurons de Hey Beh Té sur Facebook

1 COMMENTAIRE

DONNER MON AVIS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.