Curiosité(s)sponso

Ces 3 start-up du Limousin vont révolutionner notre quotidien

    0

    L’Homme en Bleu aime l’innovation. Ce n’est pas la première fois qu’il vous parle d’entrepreneurs de la région comme par exemple Benoît Texier de Life Design Sonore.

    Focus sur les trois lauréats de la dernière Start-Up Battle qui s’est déroulée le 14 novembre dernier à Limoges.


    Quézako la Start-up Battle ?

    La Start-Up Battle est un rendez-vous initié par l’ALIPTIC . Un événement qui s’adresse aux startups “early stage” ou porteurs de projets innovants qui ont deux minutes pour “pitcher” leurs projets face à un jury de professionnels du numérique.

    Lauréat #3 : Sylvain Buthaud, “As du Numérique”

    Sylvain

    LHEB : Bonjour Sylvain, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Sylvain B. : Bonjour, je suis Sylvain, gérant d’un organisme de formation sur Limoges et co-fondateur de la structure “As du Numérique”

    Quésako “As du Numérique” ?

    Sylvain B. : Il s’agit d’une plateforme de mise en relation entre tous ceux qui ont des problèmes numériques au quotidien et notre communauté “d’As”, qui sont des intervenants en lignes amateurs ou professionnels du numérique que l’on a sélectionné.

    As du Numérique est une plateforme d’entraide numérique


    Plus qu’un forum en ligne ou bien une hotline, “As du Numérique” est une solution innovante qui utilise une technologie inédite facilitant une mise en relation plus rapide, plus fiable et une meilleure catégorisation des besoins face aux problèmes des usagers inscrits.

    Votre plateforme favorise-t’elle l’inclusion numérique ?

    Sylvain T. : On propose de l’entraide numérique plutôt que de l’inclusion. Pour faire de l’inclusion numérique, il faut généralement se déplacer physiquement auprès des usagers afin de les former, comme ce que je fais dans mon travail actuel [NDLR : Formateur chez NTech Conseil]

    As du Numérique n’a pas pour vocation d’initier les personnes qui subissent l’illetrisme numérique aux usages du net. Nous sommes une plateforme d’entraide, de conseil en ligne à destination de particuliers ou de professionnels qui savent au minima se connecter et naviguer sereinement sur internet.

    Où en êtes-vous aujourd’hui concernant le stade de création d’As du Numérique ?

    Sylvain B. : Avec mes 4 associés, on est aujourd’hui au stade de l’immatriculation de l’entreprise et parés à officialiser la sortie de notre plateforme.

    Par ailleurs, nous sommes ravi d’initialiser en janvier 2020 un partenariat avec l’Université de Limoges et son laboratoire de recherche CeReS, avec qui nous allons travailler en étroite collaboration pour perfectionner notre système.

    Nous nous considérions comme des outsiders […] c’est une belle victoire.

    Tu fais partie des 3 lauréats de cette SUB, comment as-tu vécu cette soirée et qu’attends-tu de ce nouveau statut ?

    Sylvain B. : J’ai beaucoup apprécié la soirée et les deux sessions de préparation au pitch en amont. Cela nous a permis de bien baliser notre discours afin qu’il soit compréhensible par le plus grand nombre.

    On ne pensait pas arriver sur le podium. Nous nous considérions comme des outsiders, personne n’avait encore entendu parlé de notre projet, c’est une belle victoire.

    Concernant nos attentes sur ce titre, cela permettra je l’espère à renforcer la crédibilité du projet afin de nous aider à trouver toujours plus de partenaires, de financeurs ou encore de compétences.

    Pour conclure, que peut-on vous souhaiter ?

    Sylvain B. : Tout simplement que la réalisation du projet soit conforme à nos attentes, de tenir la promesse que l’on fait auprès de nos futurs utilisateurs.

    Retrouvez toutes les info’ sur le projet “As du Numérique” sur leur site web.


    Lauréat #2 Oualid Daoudi et Mohamed Chekoua, “E-Repro”

    Oualid

    LHEB : Bonjour Oualid et Mohamed, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

    Oualid : Je suis Oualid Daoudi, actuellement étudiant en cinquième année de Médecine et je suis le CEO d’E-repro.

    Mohamed C. : Je suis Mohamed Chekoua, actuellement étudiant en quatrième année de Pharmacie et je suis le COO d’E-repro.

    Quésako E-repro ?

    Oualid : Pour faire simple, il s’agit d’un service d’impression et de livraison de ces impressions à destination des étudiants [NDLR : principal marché d’e-repro, qui n’exclut pas à l’avenir de viser les particuliers en général et les professionnels].

    Cette idée est née d’une problématique que l’on a rencontré avec mon associé. Nous sommes toujours étudiants et il est important pour nous de pouvoir imprimer des cours, des feuilles de notes…

    Nous sommes ouverts depuis octobre 2018 et présents dans 5 villes. Limoges fût la première ville de notre réseau, puis nous avons vite installés nos activités à Toulouse, Lyon, Bordeaux et Poitiers.


    Le problème : ces impressions souvent onéreuses. Autre constat : le temps. Il est souvent fastidieux d’imprimer des dizaines voir des centaines de pages, cela nous bloque souvent énormément de temps et on voulait trouver une solution pour palier à cette contrainte.

    Donc vous êtes un service d’impression en ligne et livreurs de documents à domicile ?

    Oualid : Nous proposons un service de livraisons des impressions seulement lorsque vous commandez sur notre plateforme [NDLR : Et non, ce n’est pas Uber du papier !]. Lorsque nos clients commandent des impressions sur notre site, on leur propose ensuite d’être livrés soit via des corporations étudiantes dont nous sommes partenaires, soit via une sélection de points relais proche de la localisation de réception décrite en amont par le client.
    Un service de livraison qui est gratuit, et en moins de 24 heures.

    A la différence des deux autres lauréats, votre société est déjà en activité. Depuis combien de temps et où ?

    Mohamed : Nous sommes ouverts depuis octobre 2018 et présents dans 5 villes. Limoges fût la première ville de notre réseau, puis nous avons vite installé nos activités à Toulouse, Lyon, Bordeaux et Poitiers.

    Notre service étant inédit, le bouche à oreille à vite fait son travail et nous avons su séduire un public étudiant de plus en plus important sur notre plateforme.

    Le succès de diffusion est aussi grâce aux imprimeurs auprès de qui nous avons noués des partenariats forts afin de pouvoir travailler en bonne intelligence.

    Comment conciliez-vous aujourd’hui vos vies estudiantines avec vos vies d’entrepreneurs ?

    Mohamed & Oualid : C’est une question d’organisation ! *rires*

    Oualid : Même si aujourd’hui cela devient de plus en plus compliqué car notre activité est en pleine croissance, il devient difficile de concilier les deux avec les nombreuses propositions que l’on commence à recevoir.
    Le moment charnière risque d’arriver lorsque nous allons commencer à attaquer le marché B2B où des discussions sont actuellement établies avec des professionnels.

    Vous faites partie des 3 lauréats de cette SUB, comment avez-vous vécu cette soirée et qu’attends-tu de ce nouveau statut ?

    Oualid : Tout d’abord, je tiens à dire que la soirée était très bien organisée pendant et en amont. En amont, nous avons été très bien accompagné par les membres de l’ALIPTIC qui nous ont bien préparé à présenter notre entreprise devant un public averti.

    Pendant, on a beaucoup apprécié l’atmosphère de la soirée, elle nous a aussi donné l’opportunité de revoir des personnes de l’écosystème entrepreneurial du Limousin et ainsi leur parler des avancements de notre projet.

    Mohamed : On n’accepte pas forcément à chaque fois de pitcher quand on nous sollicite, cependant ce soir là, c’était l’occasion idéale de se confronter à un public qu’on connaît avec des problématiques que l’on a rencontré, nos avancements, c’est toujours bon à prendre !

    Pour conclure, que peut-on vous souhaiter ?

    Oualid : De réussir en 2020 à nous implanter dans les 15 villes supplémentaires que l’on est en train de sélectionner.

    Mohamed : De réussir notre phase-test de conquête d’une nouvelle clientèle que l’on vise : les professionnels.

    Retrouvez E-repro via leur site internet, leur page Facebook et via Instagram

    Lauréat #1 : Rémi Farges, “GAT”


    LHEB : Bonjour Rémi, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Rémi F. : Je suis porteur du projet GAT, qui consiste à développer et commercialiser des revêtements minéraux destinés à la technique routière.

    Quésako exactement GAT ?

    Rémi F. : Le revêtement que je développe est 100% minéral, il permet de s’affranchir de utilisation de pétrole que l’on retrouve sur le goudron conventionnel.

    [Un] revêtement minéral soit à 100% recyclable

    Cela permettrai d’arrêter des ressources fossiles pour la réparation de voiries, tout en protégeant les routes existantes en y appliquant en fine épaisseur le revêtement que je développe et ainsi protéger les routes.

    L’un des intérêts auquel on pense, c’est aussi l’apport eco-responsable ?

    Rémi F. : Certainement. L’objectif est que ce revêtement minéral soit à 100% recyclable, et ainsi permettre une seconde vie à ce matériau et ainsi éviter la perte d’énergie en fabrication à outrance.

    Tu fais partie des 3 lauréats de cette SUB, comment as-tu vécu cette soirée et qu’attends-tu de ce nouveau statut ?

    Rémi F. : Je ne cache pas qu’en amont de la soirée, cela était plutôt stressant, notamment lors des phases d’entraînements. Heureusement, une équipe était présente à nos côtés pour nous rassurer.
    Sur place, j’ai déroulé naturellement ma présentation devant une bon public. C’était un bon moment, tout le monde s’est prêté au jeu durant la soirée.

    J’ai aussi été impressionné par les autres présentations, avec de nombreux projets prometteurs.

    Aujourd’hui, j’attend de cette distinction qu’elle “boost” la communication autour de mon projet, m’aider à pouvoir entrer en contact avec de futurs partenaires.

    Quand est-ce que ton projet sera commercialisé ?

    Rémi F. : J’aimerai avant pouvoir nouer un partenariat fort avec des entreprises de TP à Limoges, en local, afin qu’ils testent mon revêtement et ainsi tester durablement dans des conditions grandeurs nature sur des chantiers innovants.

    Cela servira ainsi d’exemple.

    Pour conclure, que peut-on te souhaiter pour la suite ?

    Rémi F. : Beaucoup de courage pour la suite, car il en faudra pour me faire ma place et rencontrer toutes les grandes entreprises de TP.

    Retrouvez GAT (et surtout Rémi) sur son compte Twitter et LinkedIn.

    Les 3 projets lauréats de la Start-up Battle 2019

    La photo de couverture et les photos du corps-de-textes ont été réalisées par Christelle Rama.

    Selim
    Co-fondateur et coordinateur de lhommeenbleu.fr. Explorateur des internets aux oreilles exigeantes sur tout ce qui touche aux musiques actuelles, il aime déambuler au cœur de la cité porcelainière ainsi que dévorer des cheese-naan.

    Zeste électrique, une affaire de famille qui a du peps

    Article précédent

    Conversation(s) avec : Julien & Thomas des “Rockeurs ont du Cœur”

    Article suivant

    Commentaires

    Laisser une réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *