Curiosité(s)

TopiTroll #1 : La sélection des sorties pop-culture de la rentrée !

0

Le Cri du Troll, webzine pop-culture un tantinet geek qui a commencé à mettre ses premiers coups de massue à Limoges vous propose tous les deuxièmes mardis du mois sa sélection culturelle sur l’Homme en Bleu. Retrouvez toutes les informations à leur sujet en fin d’article ;)

 

Aujourd’hui, un top 3 des découvertes pop culture à “binger-jouer-dévorer” (aucunes mentions à rayer) en cette rentrée 2019 !


[Jeu Vidéo] Ancestors : The Humankind Odyssey, Bonobo Simulator 2019

Voilà un jeu qu’il est bien, puisqu’il vous invite à prendre les commandes d’un singe ! Ou plus exactement, d’un de nos lointains ancêtres.

ancestors-the-humankind-odyssey-cri-troll-lheb-limoges-limoumou-2019

Plongé en pleine jungle (is massive), vous devrez apprendre à survivre dans un milieu hostile, et enseigner à un bébé singe comment manger, boire, et fabriquer des trucs pour blesser les tigres à dents de sabre. Tout ça pour que sa génération devienne meilleure que la vôtre, et que l’espèce évolue de millions d’années en millions d’années.

Alors n’y allons pas par quatre chemins : Ancestors est un jeu bourré de défauts. C’est répétitif, il y a un gros ventre mou au niveau du rythme, certaines mécaniques sont obscures et mal pensées, et c’est quand même assez laid. Et c’est répétitif (je sais plus si je l’ai déjà dit !?).

Devenez le vrai patron de la jungle !

Mais malgré ça, il se dégage de cette aventure du genre Homo un je ne sais quoi de particulièrement attachant et fun. Se balader avec son titou dans le dos dans les grandes jungles primitives, survivre à l’attaque d’un tigre à dent de sabre, développer l’évolution de l’espèce jusqu’à pouvoir utiliser des outils et en fabriquer d’autres.

Pleins de petits moments qui amènent leur lot de joie, et où votre avatar vient à prendre possession de votre corps pour un instant primitif, où le cri rauque qui franchit vos lèvres montre bien à ce putain de voisinage qui est le vrai patron de cette jungle.

Vaste programme.

 [BD] Les indes fourbes, si l’eldorado m’était contée.

Petit tour du propriétaire : nous sommes au XVIIème, dans une Europe abreuvée par l’or de l’Amérique du sud (encore nommée “Les Indes”) qui cascade des bateaux revenus du Nouveau Monde. Et nous retrouvons ici Pablos, un vagabond, un va-nu pied, un fripon et un filou qui va tenter de s’élever de sa propre condition en usant de tous les moyens possibles. Et pour cela, il faudra partir vers ce monde plein de promesses qui commencent déjà à se tarir. L’aventure commence alors…

indes-fourbes-bd-cri-du-troll-pop-culture-lheb-limoges-limoumou

N’y allons pas par quatre chemins : Les indes fourbes est une BD magistrale.

D’un côté nous avons les dessins à couper le souffle de Guarnido (Blacksad) qui prouve ici ses accointances avec Disney -notamment dans les traits de ses personnages- et nous offre de sublimes planches à vous décoller la rétine (allez le voir dessiner sur youtube, c’est… impressionnant).

Et d’un autre nous avons un scénario brillant, une perle d’écriture et de retournement de situation mené d’une main d’expert par Alain Ayroles (De capes et de crocs) qui sublime le tout avec une langue riche et une histoire captivante, un personnage attachant, et une réelle profondeur de récit.

bd-les-indes-fourbes-cri-troll-lheb-limoges-limoumou-2019
Source : blacksadmania.com

Bref, si vous deviez lire une BD en cette rentrée, voir cette année, lisez celle-là, c’est une perle comme on en trouve peu.

 [Série] Carnival Row, ça fée plaisir.      

Nouvelle série Amazon Prime disponible depuis le 30 Aout 2019, et située dans un monde imaginaire où fées, centaures et autres satyres se baladent librement dans une simili-Londres victorienne, Carnival Row nous conte les pérégrinations de Rycroft Philostrate (Orlando Bloom), inspecteur au sein de la police de la Burgue ; et de Vignette Stonemoss (Cara Delevingne), fée réfugiée au sein de la cité après que son pays ait été ruiné par la guerre.

Anciens amants, nos deux héros vont se trouver réunis autour d’une enquête impliquant des forces mystiques et politiques qui les dépassent.

Carnival Row vaut d’être visionnée rien que pour son univers, assez unique pour le petit écran. Entre les performances de Orlando Bloom (qui a décidément pris des cours post Pirates des Caraïbes, c’est pas Dieu possible autrement) et de Cara Delevingne, son univers enchanteur, sa direction artistique, et ses thématiques traitant de racisme, de colonialisme, et autres problèmes migratoires, on a affaire à une première saison à voir absolument pour tous ceux qui apprécient de près ou de loin les univers merveilleux.

Bon, y a bien quelques problèmes de narrations, avec une liaison des différents arcs scénaristique se faisant un peu tard dans la saison, mais quelque part tant mieux : ça laisse à la série un sérieux potentiel à l’amélioration pour sa saison 2, déjà commandée par Amazon.   
Vivement.

Retrouvez les joyeux trublions du Cri du Troll et leurs avis contondants via leur site web, Facebook, Youtube et leur émission de radio tous les dimanches soir sur Beaub Fm 89.

Cet article a été rédigé à 4 mains par Narfi et Lazylumps du Cri du Troll.

Selim
Co-fondateur et coordinateur de lhommeenbleu.fr. Explorateur des internets aux oreilles exigeantes sur tout ce qui touche aux musiques actuelles, il aime explorer la cité porcelainière ainsi que dévorer des cheese-naan.

[BON PLAN – TERMINÉ] La Niche présente : Jesuslesfilles (1*2 places)

Article précédent

Le top des balades & parcs à Limoges

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *