Les Tops

Le top des projets du Turfu en Limoumou !

0

L’Homme en Bleu s’intéresse de plus en plus aux nouvelles technologies et aux innovations made in Limoumou.
On a dernièrement beaucoup entendu parlé de projets qui peuvent transformer le visage de notre ville, département ou région limousine. 

Zoom non-exhaustif sur les projets du turfu ainsi que les prédictions de LHEB sur les conséquences de ces dernières.


L’Hyperloop

L’annonce faisait l’actualité il y a quelques semaines. La ville de Limoges deviendra-t-elle le site de développement du projet Hyperloop porté par la société canadienne TransPod ? Si le projet n’est pas encore acté, cela ferait de Limoges l’une des villes phares en matière de projet de transport de haute technologie.

Avec l’hyperloop, les voyageurs prendraient place dans des navettes d’une trentaine de places propulsées grâce au champ magnétique dans un tube sous vide à plus de 1 000 Km/h. Le cofondateur de TransPod, Sébastien Gendron, s’est rendu à Limoges il y a quelques mois pour défendre ce projet devant des élus locaux et des investisseurs potentiels.

hyperloop-limoges-lheb-limoumou-illustration-2Une première pierre a été posée avec la création d’une association Hyperloop Limoges, qui vise à promouvoir la desserte de Limoges par Hyperloop sur la ligne Paris-Toulouse. Avec l’hyperloop, il suffirait d’une vingtaine de minutes pour se rendre à Paris.

Les prédictions de LHEB : Grâce à ces centaines de kilomètres de tubes à propulsion hypersonique, les Limougeauds pourront se rendre plus facilement dans des villes telles que Toulouse ou bien Paris.
Les conséquences seront désastreuses pour l’identité limousine.
En effet, les Limougeauds reviendront de leurs multiples périples en “grandes villes” avec un caractère désagréable et un accent du sud hasardeux. Une véritable chimère Limougeaude-Parigot-Toulousain naîtra en 2057, dûe à l’Hyperloop.

Le tram-train

À quand un tramway à Limoges ? L’idée n’a pas encore été approuvée par les pouvoirs publics mais le projet a rencontré un franc succès auprès de la population il y a quelques années. Le projet du tram-train a été imaginé par deux limougeauds, Antonin Boyer et Alexandre Brahim, qui ont fondé le collectif « Bon sens paysan » – aka BSP – pour rassembler les Haut-Viennois autour de ce nouveau moyen de transport.

carte-tram-train-haut-viennois-lheb-limoges-limoumou-1

Source : https://www.bsp-limoges.fr/

Les deux compères sont partis du constat que la Haute-Vienne était bien lotie en matière de voies ferrées mais que celles-ci étaient largement sous-exploitées. L’idée serait donc de faire circuler un tramway électrique sur ce réseau ferré déjà existant. Le tram-train desservirait notamment l’hôpital, la technopole, le lycée Gay-Lussac ou le Zénith. Un plan des lignes a même été dessiné avec une vingtaine de stations desservies, de Saint-Junien en passant par la Souterraine et Uzerche.

Les prédictions de LHEB : Le projet du Grand Limoges pourra être mis en place grâce au tram-train. Les Bordelais migreront vers Limoges en réponse à l’invasion parisienne de 2023.

Des robots Cybedroid chez soi

Les robots sont nos amis ! Avec Leenby, un robot semi-humanoïde mobile et autonome, la société limougeaude Cybedroid souhaite convaincre le monde d’adopter un robot chez soi. Après des années de développement, Leenby est aujourd’hui capable de parler et d’évoluer dans un environnement public.

cybedroid-leenby-lheb-limoges-limoumou-robot-turfu

Ce robot mesure 1m40, pèse 35 Kg et se déplace grâce à des roues capables d’escalader une pente de 14%. Accueillir du public, diffuser des informations pratiques, escorter une personne jusqu’à sa chambre ou livrer de la nourriture, Leenby sera le majordome du XXIe siècle !

Les prédictions de LHEB :  Dans un futur proche, ils remplaceront nos assureurs, banquiers, cuisiniers, dépanneurs, et bien d’autres secteurs d’activités. L’occasion pour nous, humains, de peut-être dire adieu au travail et de nous consacrer à d’autres tâches que de tenter de gagner de l’argent ?

 

L’intemporel trolleybus

C’est la petite curiosité qui attire l’attention de tous les visiteurs. Le trolleybus de Limoges a été mis en service à partir de 1943 en supprimant progressivement toutes les lignes de l’ancien tramway de Limoges.

limoges-trolley-ancien-lheb-limoges-limoumou-bus Avec Lyon et Saint-Étienne, Limoges est l’une des trois dernières villes françaises à
avoir conservé ce moyen de transport. Le trolleybus fonctionne par traction électrique, il est donc très peu polluant au regard d’un autobus classique. Malgré ses toiles d’araignées tissées dans toute la ville, ce moyen de transport bénéficie d’excellentes performances énergétiques avec un bilan carbone particulièrement bon.

trolley-bus-turfu-limoges-lheb-limoumou-espace-space-xLes prédictions de LHEB : Le trolley a encore de belles années devant lui. Malgré ses mouvements limités dans l’espace à cause de ses antennes, il continuera de voguer dans nos rues limougeaudes, même quand la voiture volante sera sortie en 2057.
On ne touche pas à un symbole de la ville.

Vivement le turfu.

 

Selim
Co-fondateur et coordinateur de lhommeenbleu.fr. Explorateur des internets aux oreilles exigeantes sur tout ce qui touche aux musiques actuelles, il aime explorer la cité porcelainière ainsi que dévorer des cheese-naan.

INterview Vidéo #6 – DJ SO ONE, DJ/Compositeur #ENTERYOURCITY

Article précédent

Le Pont Saint-Etienne par @galou007

Article suivant

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *