L’Homme en Bleu va te faire (re)découvrir la nouvelle tendance de la restauration : Les Food Trucks. A l’heure où les gens ne prennent plus qu’une vingtaine de minute pour manger le midi, certain malins ont trouvé la parade. Phénomène de masse depuis quelques années, les Food Trucks ont envahi Paris (l’autre capitale).

Dans notre capitale à nous, ils sont 4 à s’être lancés dans l’aventure avec des histoires et des spécialités biens différentes les uns des autres. Pour toi, L’Homme en Bleu est allé à leur rencontre et aujourd’hui, Chez René est à l’honneur !

Chez René : La story du camion

Benoit, la trentaine, boule d’énergie, est avant tout un professionnel de la restauration.Il a fait ses classes en école d’hôtellerie restauration et après avoir obtenu ses diplômes, il lance une première activité de traiteur (Pick Up).

8 ans après, Benoit souhaite changer d’horizons et sortir de sa cuisine. Mais pour faire quoi ? Où ? C’est lors du Salon International de la Restauration, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation de Lyon en 2013 qu’il va trouver son nouveau commerce. Il tombe amoureux de la restauration ambulante et des Food Trucks.

sirha-lyon-salon-restauration
Le SIRHA, le paradis de la bouffe

Tous les critères correspondent à ses envies : rapidité, liberté, pouvoir se déplacer, montrer aux gens sa cuisine de visu … le tout dans un camion. Pour cet amateur de vieilles mécaniques, c’est le concept parfait.

Il ne lui restait plus qu’à trouver un camion, trouver son univers gustatif et rouler jeunesse. Le camion il l’a trouvé à Pau … Encore une chose que les Palois n’auront plus 🙂

Parce qu’il faut voir comment il a tuné son food truck !

pimp-my-ride-food-truck-limoges-rene

Un vrai pimp my ride version Limougeaude !

Exit le vert caca d’oie d’origine (qui va si bien aux béarnais) place au jaune grenat (qui va si bien au CSP). D’une estafette pâle, Benoit en a fait un food truck unique et qui à de la gueule.

L’univers de Chez René : Le bistrot avec des roues.

Ce qu’il aime le Benoit, c’est la qualité et la variété des produits de la région, le bon graillou, de la bonne bidoche de chez nous, l’ambiance des bistrots. C’est d’ailleurs ce qu’il te propose dans son food truck.

Comme indiqué sur son enseigne, c’est un bistrot avec des roues. Dans son labo à Bosmie, il a longuement retravaillé la cuisine des bistrots pour l’adapter à la street food.

labo-cuisine-food-truck-chez-rene
Le labo de Chez René

C’était une véritable nécessité pour lui d’adapter les repas servis à l’assiette pour qu’ils soient facilement grignotables dans la rue, sans s’en mettre partout (la sauce gribiche, en général c’est pas top sur les fringues).

D’une saucisse de tête de veau pas facile à manger avec les mains, il en fait un sandwich « le Veau chaud ». De pieds de cochon, il en fait une création originale à déguster panée et frite plusieurs fois…

En gros, le chef adapte les produits et recettes du terroir local en street food et le résultat est particulièrement savoureux.

La carte de Chez René, au fil des saisons

Regarder la carte de chez René, c’est le meilleur moyen de savoir en quelle saison nous sommes. Comme il fait son marché chez Saveurs fermières, magasin bio, ainsi que chez des petits producteurs du coin, tu ne trouveras pas de melon ni de tomates en hiver chez René !

legumes-bio-limousin-fromage-busseroles-flavignac

La carte évolue ainsi toute l’année au rythme de la nature et au moins, ce qu’il y a dans ton plat ne vient jamais de bien loin !

Le food truck propose quand même ses grands classiques permanents :

– Le « Veau Chaud » : Pied de nez au « Hot Dog » américain, c’est une recette authentique de Yanick Aleno. Benoit a eu l’opportunité de rencontrer ce grand chef dans l’un de ses restaurants à Paris.
Saucisse de tête de veau servie dans une baguette avec une sauce gribiche. (tout est fait maison)

– Le Burger de steak haché 100% Limousin, servi dans un pain maison accompagnés de lardons grillés, confit d’oignons et d’une sauce aux poivres.

– Le Sandwich de poitrine de cochon servi dans une baguette traditionnelle accompagné d’une sauce barbecue maison.

– Les Cromesquis de pied de cochon fait maison, création originale de Benoit, panés et frits 3 fois, croustillants à l’extérieur et délicieusement fondants à l’intérieur…

cromesquis-chez-rene-food-truck
Les fameux Cromesquis, aussi beaux que bons.

– Les frites maison, pré-cuites à la graisse de canard, un désastre pour le cholestérol mais YOLO

les-plus-les-moins-test-manger-lheb

Les produits sont locaux : Benoit travaille avec des paysans de la région.
Tous les produits laitiers proviennent de la La Laiterie des Fayes, il fait son marché à Saveurs Fermières, le pain est fait par la boulangerie St-Thérèse, il sert de la limonade de Corrèze ….
Un vrai office de tourisme de la restauration dans son camion.

Tarifs attractifs

L’ambiance du Food Truck

Travail uniquement le midi pour les particuliers,

Son camion vient de Pau.

Ou trouver Chez René ?

Lundi : Le Phare 2, 90 route du Palais, sur les bords de vienne.
Mercredi : Petit dej hôtel, 42 rue Frédéric Bastiat Zone Nord.
Vendredi : Harley Davidson,  Route des Crouzettes, Rue Guy Môquet en Zone Nord.

NDLR : En plus de ces dates fixes, sache que René transporte partout en France la bonne cuisine limousine. Il sera dans quelques jours aux Classic Days à Magny-Cours, puis participera au Vélo Vintage d’Anjou avant de poser ses roues à Vassivière tous l’été.

Combien ça coûte ?

4.5€ et 8€ pour les plats,

Formule :  Plat + 1 accompagnement + 1 boisson + 1 desert = 14,50€

Contacter René

Tel : 07 82 41 29 82
Facebook 

facebook-chez-rene-table-camion-food-truck

3 COMMENTAIRES

  1. Les Béarnais font de la très bonne bouffe, alors le vert caca d’oie, peut être, mais ils sont plus spécialisés dans le canard…. en espérant que la bouffe sera à la hauteur de celle de nos Béarnais…

  2. On peut se poser des questions sur l’opportunisme de ces food-trucks: passion de la gastronomie ou du fast-food? manne financière pour hipster limougeaud? nostalgie du patriarcat et du rétro?
    J’ai mes réponses mais une question reste suspendue sur le bon graillou et la graisse de canard comme bidoche hebdomadaire… ab moins, un nouveau label ?

DONNER MON AVIS