L’Homme en Bleu a troqué ses bottes en caoutchouc pour une paire de santiags. Le temps d’une journée, il s’est rendu à l’Open Range, un ranch situé à Mandeix sur la commune de Château-Chervix. Les deux gérants, Jean-Pierre et Florence, l’ont accueilli pour une visite guidée.

Alors en selle cowboy !

Des virages, encore des virages, toujours des virages. Au départ de Limoges, il faut compter une trentaine de minutes – en voiture – pour arriver à destination. En ce mois de janvier, le thermomètre affiche des températures négatives mais le ciel est bleu vif : c’est une belle journée d’hiver. Ici ou là, des panneaux « Open Range » sont installés le long de la route pour orienter les visiteurs. Alors que l’on s’enfonce dans les bois silencieux de la commune de Château-Chervix, que l’on se croit perdu, des grandes clôtures en châtaignier viennent border la route. On ne devine ni les installations ni les chevaux. Une grande arche boisée se dresse pourtant là : « Open Range » est-il écrit. 

open-range-entrée

L’accueil est assuré par Yuma et Jin, deux bergers australiens visiblement ravis de pouvoir renifler l’homme en bleu. Au loin, on aperçoit la carrière extérieure où une propriétaire s’évertue à mettre sa jument au trot. Le terrain est vaste, l’horizon lointain, la longe est à peine visible. Une autre caresse sur le nez de Yuma puis des voix : « Bienvenue à l’Open Range ! ».

Jean Pierre Leconte et Florence Kreis, les heureux propriétaires du ranch, déboulent des boxes, sourires aux lèvres. Jean-Pierre porte un chapeau de cowboy marron clair, une barbe grisonnante et un couteau à la ceinture. Ses santiags sont propres car le froid a figé la terre et les poussières. Forence est vêtue d’un jean, d’un grand manteau d’hiver et d’une paire de boots. Présentations faites, il est temps de découvrir ce ranch made in Limousin sorti tout droit des rêves américains. 

ranch-open-range-beautiful-horses-limousin-texas
Le ranch vu du ciel !

Open Range : la concrétisation d’un rêve

Car Open Range, c’est avant tout l’histoire d’un rêve. « Nous sommes passionnés de chevaux et nous aimons profondément la nature. Nous avions ce projet en tête depuis plusieurs années, mais nous avons eu les pires difficultés pour trouver un terrain approprié à l’élevage en plein air », explique Jean-Pierre.

Il aura fallu des années de recherche puis deux ans de travail pour édifier les installations. Il faut dire que ce couple de passionnés a vu grand : le ranch compte une grande carrière, un grand manège, un rond de longe extérieur, un rond de longe couvert, une dizaine de boxes, une sellerie et plusieurs espaces d’entraînement.

La propriété s’étend sur plus de 200 hectares. « Nous faisons de l’élevage, du dressage et de l’entraînement. Nous sommes aussi une pension pour les propriétaires de chevaux », résume Florence. Open Range s’est notamment spécialisé dans l’élevage de Quarter Horses et Paint Horses, chevaux nés de la conquête de l’Ouest et particulièrement adaptées aux compétitions western ainsi qu’à la randonnée. « Ils sont réputés pour leur excellent mental », souligne Florence. 

jolly-jumper-selfie-wow-limousin-lheb
Salut moi c’est Jolly, tu veux un kiss ?

Foin BIO et auto-suffisance alimentaire : le pari d’Open Range

Aujourd’hui, le ranch abrite une quarantaine de pensionnaires. 11 appartiennent à des propriétaires et 28 à ce couple de passionnés. Tous les chevaux sont élevés en plein air et « avec ces températures, on doit régulièrement briser la glace pour qu’ils puissent boire », s’amuse Jean-Pierre après avoir donné deux coups de santiags dans une grande bassine noire.

Depuis son ouverture en 2013, Open Range applique le système dit de « pâtures tournantes ». Les prairies sont découpées en parcelles que « nous laissons reposer pendant 21 jours avant de remettre les chevaux dessus », précise Forence.

Tout est fait maison. Le foin est certifié BIO et produit localement, le bois utilisé pour les constructions est celui de la propriété, l’eau des abreuvoirs situés dans les boxes est récupérée via un bassin de rétention, etc. Open Range vise l’autonomie totale dans la gestion de ses ressources. « C’est l’un des objectifs que nous avions lorsque nous avons construit le ranch », souligne Jean-Pierre. 

open-range-coin-bouffe-chevaux-lheb-texas-limousin
Des réserves pour l’hiver les amis !

Ici, les poulains approchent naturellement les visiteurs. Dans un coin, Nash, jeune Quarter Horse de 8 mois, est allongé dans l’herbe. Il profite des derniers rayons du soleil et, à mon approche, se relève subitement pour sentir de plus près l’homme en bleu.

« Nous faisons venir nos semences d’insémination des États-Unis », explique Jean-Pierre. En Europe, il existe deux importateurs pour s’approvisionner en semence de Quarter Horses et Paint Horses. « Pour l’instant, nous avons un seul étalon Paint Horse capable de saillir nos juments », complète Florence.


Pour la plupart, les juments sont donc inséminées artificiellement dans des conditions d’hygiène particulièrement strictes. « Mais on leur laisse un an de répits entre chaque poulinage. Nos juments ne sont pas des usines », déclare-t-elle. Depuis l’ouverture du ranch, 14 poulains sont nés sur ces terres.

Certains seront à vendre, d’autres non. « Nous sommes très attentifs à qui nous vendons nos chevaux. Nous souhaitons des propriétaires responsables qui prennent soin de leurs animaux ».

poney-choupi-open-range
Passion p’tit chevaux !

Fabrice Beisel, le pro du ranch, dresse et entraîne les chevaux

S’agissant du débourrage, de l’entraînement et du dressage, Open Range s’est attribué les services de Fabrice Beisel, un professionnel reconnu dans le milieu. Fabrice est titulaire du BPJEPS – Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport – spécialité Activités Équestres et mention Équitation Western.

Outre la préparation des poulains, Fabrice prend en charge les chevaux de propriétaires jusqu’à leur présentation en compétition. Il s’est formé au Quebec et en Caroline du Nord auprès d’entraîneurs prestigieux.

Open Range organise également des sessions d’entraînement ouvertes et collectives, mais aussi des trails pour former les propriétaires aux manœuvres d’équitation western.

La suite docteur ? « Nous allons bientôt construire 3 gîtes équestres avec paddock et sellerie privative. Nous venons tout juste d’avoir le permis de construire. L’idée, c’est de pouvoir accueillir les propriétaires qui souhaitent profiter des installations et de leurs chevaux le temps d’un week-end ou plus ». Du travail en perspective donc. 

dead-skull-wow

Le temps de se remettre de cette journée hippique, l’homme en bleu est finalement invité à découvrir le saloon. Il faut grimper un petit escalier situé sur le flanc du manège couvert pour y accéder. Le plancher ne craque pas encore mais les boiseries sont omniprésentes.

Sur la gauche trône un vieux piano aux sonorités du passé. Sur la droite, une petite fenêtre donne sur le manège intérieur. De là haut, les propriétaires peuvent y apprécier les progrès de leurs chevaux.

whiskey-saloon-lheb-open-range-limousin
Tavernier, un skaï !

Et puis ce grand bar en chêne massif qui appelle votre coude. Pour l’homme en bleu, ce sera un whisky.


Open Range

Mandeix
87 380 Château-Chervix

Tel : 06 10 18 53 46 ou 06 14 69 13 21
Site Web 
Facebook

 

DONNER MON AVIS