Cela faisait longtemps que LHEB n’avait pas testé de restaurant pour toi ! Pour ce retour, un concept inédit à Limoges.

La marelle des saveurs est une enseigne discrète du quartier de la cathédrale, et pourtant, elle cache bien son jeu. En temps normal, le restaurant n’est ouvert que le midi mais le temps d’une soirée par mois, le lieu devient un restaurant « à l’aveugle ».

Vis ma vie de Gilbert Montagné

gilbert-montagne-au-restaurant

L’idée est simple, vous ne verrez rien du début à la fin du repas. La salle est calfeutrée pour l’occasion et aucune lumière ne s’infiltre à l’intérieur. Ainsi, comme dans la fameuse émission culturelle « L’amour est aveugle », prépare toi à vivre une expérience intime et troublante avec tes voisins de tables.

Au cours de ce repas, LHEB a donc fait deuil de sa vue en 6 étapes pour une  nouvelle expérience olfactive et gustative.

Le choc

Une fois rentré dans la Marelle des Saveurs, la pénombre t’attend avec le serveur. Il t’accompagne vers une porte fermée par un lourd rideau et te prend le bras pour traverser. Les ténèbres les plus osbscures s’abbattent subitement et sans le bras de ton guide équipé de lunettes à vision nocturne, tu serais bien perdu.

Le déni

Une fois que tu as réussi à trouver ta chaise, que tu sais vaguement où se trouve la table ainsi que tes amis à force de tâtonnements et gloussements répétés, l’entrée arrive !

C’est le moment où tu essaies de reprendre tes bonnes manières et tes repères habituels du restaurant. Tu te tiens droit, tu repères ton assiette, le pichet d’eau, tu attrapes tes couverts et tentes de manger.

Le marchandage

Pour l’entrée, l’Homme en Bleu a tenté de réaliser un cliché de son assiette. La lumière provoquée par l’écran lui a permis de voir quelques ombres dans la salle mais les autres personnes dans le restaurant se sont rapidement indignées de cette triche ! Ici, on accepte de jouer le jeu jusqu’au bout.

La résignation

L’Homme en Bleu lâche donc ses couverts et attaque son entrée avec les doigts. Surprise, l’assiette est remplie de tartines, pratique à manger. Ils ont pensé à tout ! Difficile de nommer tous les ingrédients mais certains se dénotent et privé de vision, on les redécouvre différemment. On sent du chèvre, du saumon, du pain d’épices et les saveurs s’entremêlent avec brio.

tartines-marelles-des-saveurs-limoges

classement-restaurant-limoges-gilbert-montagne
L’entrée : 7 Gilbert Montagné sur 10

 

L’acceptation

L’entrée avalée, le serveur surgit dans l’obscurité et t’enlève l’assiette de sous ton nez avec furtivité ! Rassure-toi, il a toujours le mot pour mettre à l’aise les plus timides !
Le plat de résistance arrive, les choses se compliquent un peu avec l’usage des couverts. Mais en sentant les odeurs de ces mets qui mettent l’eau à la bouche, on n’hésite plus à picorer les aliments avec les doigts. LHEB a pu deviner de la viande avec un soupçon de miel, de la tomate et de la courgette ainsi que d’autres ingrédients insolites mais toute fois bon.

plats-marelle-saveurs-limoges-restaurant-lheb

classement-restaurant-limoges-gilbert-montagne
Le plat : 8 Gilbert Montagné sur 10

 

La reconstruction

Le plat de résistance englouti, LHEB est maintenant plus en confiance avec son toucher et a affiné sa dextérité avec l’usage de ses mimines. On peut maintenant être à 100% concentré sur les desserts.
On nous dépose une assiette aussi grande que le plat de résistance, avec encore une fois plusieurs surprises et défis pour le palais de l’Homme en Bleu.

Ce soir là, les thématiques du  dessert,  le fondant du chocolat,  le piquant de la fraise acidulée, la fraîcheur de la menthe et la douceur de la poire. L’Homme en Bleu se surprend à cette fin de repas, de pouvoir se servir avec une aisance approximative des couverts !

bougies-marelle-saveurs-restaurant-limoges-lheb
#lumièreEblouissante
classement-restaurant-limoges-gilbert-montagne
Les desserts : 8 Gilbert Montagné sur 10

 

Le repas se termine et enfin, les serveurs ouvrent la porte de la pièce. Un faisceau lumineux fait son apparition, nous caressant l’iris comme si l’on recouvrait la vue.

Approchant avec des bougies et des plateaux, le serveur fait le tour des tables avec les assiettes pour nous montrer ce que l’on a dégusté. Ebloui par la lumière des bougies, on découvre finalement des tartines de saumon mimosa, du pain d’épices au pommes, de la crème de poivrons… Le plat se révèle être du porc façon salé sucré avec une sauce au miel, accompagné de ratatouille maison, d’une galette de quinoa et des crusties oignons et blé : surprenant.

Pour deviner les desserts, L’Homme en Bleu a presque fait un sans faute ! Une fraise sur de la gelée de menthe, une part de moelleux au chocolat, un morceau de gâteau creusois et du financier poire banane : l’assiette est une sorte de café gourmand bien garni !

 Quand s’y rendre ?

Le restaurant n’est habituellement pas ouvert le soir mais seulement les midis. Néanmoins, un vendredi soir par mois, l’avant-veille des puces de la cité, le restaurant éteint les lumière pour un repas inoubliable.

La salle n’étant pas très grande, pense à réserver longtemps à l’avance et compte 25€ pour la formule.

 

La Marelle des saveurs
11 r Haute Cité, 87000 LIMOGES
05 55 34 32 05

 

La lettre de #LHEB

Tu peux désormais t’abonner à la lettre de LHEB, une newsletter mensuelle avec une sélection d’articles du mois, pour ne rien rater et paraître cultivé à la machine à café !

 

2 COMMENTAIRES