Après avoir vu ça, L’Homme En Bleu peut mourir tranquille. Le Tour de France a fait une escale à Limoges et il a pu se glisser dans les coulisses de la caravane.
Du fait de sa renommée internationale, LHEB a croulé sous les propositions des multinationales. Habiro, Vithel, Téssére, toutes les grandes marques de la caravane nous avaient fait les yeux doux pour s’attacher notre présence ; nous n’avions alors que l’embarras du choix.

C’est fort logiquement que nous avons répondu aux plus offrants, du moins ceux qui avaient su nous charmer par la promesse de bouteilles de pinard et du saucisson à volonté. Oui, on est la France qui « fait chabròl » et aime à se balader en slip dans son salon. Et ça tombe bien, parce que c’est un peu ça, dans le fond, la Grande Boucle.

Retour sur 48h en immersion dans la caravane du Tour de France.

Saumur – Limoges : Comment bien s’entendre avec des béarnais

Pour la première étape, c’est le Béarn qui a invité ton cher LHEB. Un vrai cas de conscience pour une équipe de supporter du Limoges CSP, car l’ennemi historique, l’antéchrist, la kryptonite, c’est l’élan Béarnais. L’épreuve s’annonçait d’autant plus dure que l’étape Saumur-Limoges a été la plus longue du TDF 2016 : 237km.

Ne pas mentionner le sport nommé le « basket balle »

Partie d’une sombre histoire de slip volé dans les vestiaires et d’une bagarre entre joueurs au milieu des années 1980, la rivalité est allée grandissante jusqu’à aujourd’hui et nos deux peuples semblent profondément incompatibles.

Mais LHEB, tel un taxi pacifiste qui tendrait la main à un Uber (ou l’inverse), a accepté le défi de passer une journée avec l’ennemi.

Après quelques tentatives, la règle #1 pour bien s’entendre avec des Béarnais s’est finalement révélée : éviter de près ou de loin ce sujet de discussion hautement corrosif. C’est aussi simple que ça.

speaker-elan-bearnais-char-caravane-tour
L’équipe LHEB en train de vendre son âme

Tout connaitre d’Henri IV

La fierté locale limougeaude, c’est LHEB, tout le monde le sait (même si on peut noter Renoir, Carnot et surtout notre Poupou). Dans le Béarn, la star locale c’est Henri IV, né à Pau il y a quelques temps déjà.

henri-IV-poulidor-hommage
Poulidor enfin félicité par Henri IV.

Célèbre pour son « Edit de Nantes » qui a mis fin à une guerre de religion de 20 ans, il fut assassiné par un fanatique catholique qui n’était pas d’accord avec la théorie selon laquelle les protestants ont une âme. En gros, Henri IV, c’est le John F. Kennedy du Béarn et de la France, un poil plus tôt.

Si tu veux vraiment t’entendre avec un Béarnais, précise-lui que ton plat préféré est la poule au pot, c’était celui d’Henri IV aussi. Pour la recette, ce bon vieux marmiton est là pour toi.

poule-au-pot-henri-4-caravane-tour-bearn
Suggestion de présentation

Savoir où se trouve le Béarn

Le Béarn, comme le disait si bien Henri IV, c’est EN BAS A GAUCHE DE LA CARTE. Pour te repérer plus facilement, c’est dans le 64, au nord-est du Pays Basque. S’ils n’ont pas la mer (se moquer d’eux pour ça serait mal vu, venant de Limoges), ils se rattrapent avec du thermalisme, des sports d’eau vive dont le fameux « kayak » et des grosses montagnes à grimper avec tes petits pieds.

Si tu suis ces 3 astuces (pas de basket, Henri IV et la géographie), tu devrais sortir vivant de n’importe quelle rencontre avec un Béarnais.

De rien.

Limoges – Le Lioran : Le saucisson c’est la vie.

Pour cette seconde journée au sein de la caravane du Tour de France, L’Homme en Bleu a embarqué dans une 2CV limousine (si si ça existe) avec la team Cochonou. Un soleil radieux inondait la ville et la température s’annonçait enfin chaude pour suivre cette étape qui relie Limoges au Lioran. Au total ce sont quelques 216kms que ton compagnon de route s’est avalé avec un finish au cœur de la deuxième destination préférée des Limougeauds [NDLR : Royan étant la première].

caravane-tour-france-cantal-montee

col-puy-mary-tour-de-france-2016

femme-panneau-cantal-caravane-tour-france

Comment être un bon supporter du Tour

Les bons gestes à adopter pour obtenir un bob et du saucisson. Pour être sûr de repartir les poches pleines de cadeaux, L’Homme en Bleu va te donner quelques conseils.

1 – Avoir des enfants.
C’est l’atout charme qui fait mouche à tous les coups avec les « cochonettes » (surnom donné aux hôtesses qui distribuent les goodies). Ces charmantes demoiselles sont régulièrement attendries par la joie et le sourire que font les petits bambins sur le bord des routes. Si tu n’as pas d’enfant, tu peux te rapprocher discrètement de personnes qui en ont, et pas de pitié pour un saucisson ou un bob, c’est le plus fort qui l’emporte.

caravane-tour-prendre-enfant-par-main
La déception de l’homme en jaune est palpable

2 – Etre créatif.
Il y a des spectateurs qui sont devenus de véritables stars sur les routes du Tour de France grâce à leur passion pour la grande boucle mais également par leur créativité pour attirer l’attention de la caravane, des coureurs, et de la télé.

2cv-limousine-cochonou-caravane-tour-france

Un passionné de vélo.

pretre-deguisement-caravane-tour-france

Les Joyeux Lurons (L’abbé Cane)

diable-deguisement-caravane-tour-france

 El diablo.

3 – Avoir un parapluie.

Très pratique quand il pleut, le parapluie peut servir de parasol par forte chaleur. Mais au delà de la météo, le parapluie s’avère être un redoutable attrape cadeaux. Une fois retourné, les hôtesses du Tour de France et notamment les cochonnettes se prennent pour des basketteuses.

Comment porter ton bob ?

Une fois que tu as suivi les précieux conseils de L’Homme en Bleu et que tu as récupéré ton bob, voici les 4 façons de le porter.

bob-cochonou-tour-de-france-limoges

Ne sois pas déçu si tu n’as pas eu de saucisson ou de bob : la caravane est une course avant la vraie course.

L’Homme en Bleu peut te garantir que l’organisation de la caravane du Tour mérite un maillot jaune. Les caravaniers qui occupent les quelques 180 véhicules du cortège travaillent d’arrache-pied pour satisfaire le public sur le bord des routes. Debout de 6h00 à minuit, ils passent de longues journées sur des engins pas toujours confortables, bravant les caprices de la météo, tout en gardant le sourire. Il faut savoir que tout est réglé comme une arrivée au sprint. Horaires de départ et d’arrivée chronométrés, un road book indique les heures à laquelle la caravane doit passer dans tel ou tel village et si tu as une minute ou deux de retard, il faut les rattraper en mettant les gaz. Une pause pipi de 3min maximum, des sandwichs tous les midis, des insectes de toutes sortes en guise de 4h … Chaque jour est un nouveau challenge à relever. Alors merci de respecter les personnes à bord de la caravane ainsi que les coureurs 😉

L’Homme en Bleu a vécu deux jours mémorables où il a pu découvrir de l’intérieur les coulisses d’une véritable course au sein du Tour. Il exprime un profond respect pour toutes les personnes qui œuvrent de près ou de loin pour faire en sorte que les 57% des gens qui ne viennent QUE pour la caravane soient le plus satisfaites possibles.

Merci la caravane 😉

On te laisse avec quelques unes de nos photos inclassables …

ados-public-caravane-tour

caravane-tour-espoir-et-nihilisme
« Espoir et nihilisme »

caravane-tour-france-teisseire-a-donf

arrivee-pont-neuf-limoges

montee-goerges-dumas-limoges-mairie
Beaucoup de monde pour l’arrivée de LHEB

point-mecanique-2cv-caravane-tour

fanfare-gueules-seches-limoges-matinee-caravane-tour
La fanfare quasi centenaire des Gueules Sèches

photo-art-contemporain-avec-bob-gare-limoges

interieur-2cv-limousine-caravane-tour-france

cochonette-salue-la-foule-en-2cv

camping-cars-decore-drapeaux-caravane-tour

traversee-pont-2cv-caravane-tour

file-attente-camping-car-cadeaux-caravane-tour

vive-le-tour-panneau-2cv

public-caravane-tour-virage

campement-caravanier-cariste-caravane-tour

generation-peche-represente-sisi

plaine-saumur-tour-de-france-2016

preparatifs-caravane-tour-france

 

2 COMMENTAIRES

  1. Très sympa de voir le Tour d’une autre façon et d’apprendre pas mal de choses sur le Béarn hehe. Et le parapluie, mais je n’y aurais jamais pensé !
    Par contre je ne valide pas les deux destinations préférées des Limougeauds, en tout cas pas de tous les limougeauds, le Sud ayant plus d’atout à mes yeux 🙂
    Je n’ai qu’un dernier mot: vive le saucisson effectivement!

    Céline.

DONNER MON AVIS