Habituellement, la culture se tient bien au chaud entre quatre murs. A Limoges, on connait la BFM, le musée Adrien Dubouché, le BAL… Mais encore faut-il faire la démarche de se rendre dans ces lieux et d’en avoir le temps ! Un collectif limougeaud s’est donc mis en tête de sortir la culture de son cocon habituel en créant des bibliothèques libres dans les rues de Limoges, ainsi qu’un stand « poésie ».

Les bibliothèques libres

La première règle du bibliothèque libre club, c’est qu’il n’y a pas de règles. Ici, pas d’inscription, pas d’horaires, pas d’obligation de ramener les livres : aucune contrainte, que du partage.

concept-bibliotheque-rue-limoges

livres-bibliotheque-rue-limoges

Pour ce faire, deux boîtes ont été installées dans la rue de la Boucherie et dans la rue Adrien Dubouché. Le concept est simple : il suffit de déposer un livre que l’on a envie de faire partager à d’autres ou prendre un livre qui nous donne envie.

S’il n’y a pas d’obligations spécifiques, le collectif citoyen montre que le livre n’est pas qu’un objet que l’on doit forcément posséder. C’est avant tout un vecteur d’idées nouvelles !

sherwood-bibliotheque-libre-adrien-dubouche

De la street poésie

En plus des boîtes de dépôt de livres, une installation poétique se trouve dans la rue du Clocher. Dans cette initiative de bric et de broc, avec des poèmes écris sur des bouts d’ardoise ou de carton, réside encore la même idée.

poesie-de-rue-limoges

bonheur-poeme-rue-clocher-limoges

Peu importe le support, peu importe l’auteur, tant que l’art voyage et provoque des émotions. Tout le monde peut s’approprier l’art et ramener un peu de culture et de poésie dans nos rues.


Bibliothèques libres :
Rue Adrien Dubouché / Rue de la Boucherie*

Street poésie :
Rue du Clocher*

*sous réserve que notre mairie n’ait pas enlevé ces installations

DONNER MON AVIS